Menu Fermer

Review : Les carnets de l’apothicaire

Présentation

Kusuriya no Hitorigoto, traduit en français « Les carnets de l’apothicaire » est un Light Novel japonais écrit par Natsu Hyuuga et illustré par Touko Shino. L’histoire comporte 11 tomes et elle est toujours en cours. Le Light Novel a été traduit et publié en France par Lumen édition.

La quatrième de couverture

« À 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée. Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial ! Entouré de hauts murs, il est coupé du monde extérieur. Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manœuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse.
Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus. Elle observe, enquête… et trouve la solution ! En voulant bien faire, la voilà repérée… Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d’une des favorites de l’empereur. Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal !  »

Avis

Mao mao a toujours vécu dans le quartier des plaisirs. Elle a appris à voir la vraie nature humaine, bonne ou mauvaise. Elle est également l’élève d’un vieil apothicaire, apprenant à identifier différent poison, médicament et drogue.
C’est une jeune fille dévouée à son travail. Elle en est tellement passionnée, qu’elle teste parfois le poison sur elle-même.
Malheureusement, elle se fait enlever pour être vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial, en soit le harem de l’empereur.
Mao mao se montre d’abord discret, cachant ses connaissances. Mais à cause de la mort suspecte de bébé, elle va montrer son talent, interpelant Jinshi, haut fonctionnaire. Celui-ci décide alors d’utiliser Mao Mao comme goûteuse personnelle.
Notre héroïne devra faire face à de nombreux complots. Tout en découvrant que, dans la cour du harem, se trouvent parfois des gens aux cœurs tendres.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, mystère, drame, pharmacie, maladie, potion, soin, noble, enfant, herbe, politique, Les carnets de l’apothicaire, impérial, palais, meurtre, harem, empereur,

Mao mao est une héroïne très intelligente, elle a une bonne réflexion, connaît bien la nature humaine. Toutefois, derrière son visage froid, se trouve une jeune fille tendre et qui veut aider le plus possible. Sauf, qu’elle se cache, car elle sait grâce à son enfance dans le quartier rouge, que pour survivre et se préserver, il faut parfois dissimuler ces émotions et ces capacités.
Il y a également les concubines de l’empereur, qui sont des femmes de différent âge et caractère. Chacune a une histoire et une envie viscérale de survivre dans cette prison  dorée. Pour elles, tout le monde peut devenir un ennemi. Elle trouve en Mao mao, un nouveau jouet, puis une confidente.
Quant à Jinshi, c’est un fonctionnaire intelligent, calculateur et qui se montre très enthousiasme avec Mao mao. Mais seulement elle, la plupart du temps il se montre froid vis-à-vis des autres gens. Au fil de ses paroles, on comprend qu’il a une certaine attirance pour Mao mao.

L’auteur parle très bien des problèmes au sein du harem et sa hiérarchie. Il décrit aussi l’état psychologique des femmes vivant dans ce milieu. Besoin de devenir la favorite, pression de la famille, le besoin d’être enceinte, la peur d’être empoisonné ou l’anxiété de tous les jours.
À ceci se rajoutent des complots politiques, des histoires de meurtre ou d’empoisonnement, avec une note de romance. Bref l’amour et la haine sont très bien utilisés dans ce Light Novel.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, mystère, drame, pharmacie, maladie, potion, soin, noble, enfant, herbe, politique, Les carnets de l’apothicaire, impérial, palais, meurtre, harem, empereur,

Conclusion

Un très bon roman, qui met en avant de nombreuse personne dans un milieu rempli de vieux serpents. Toutefois, tout n’est pas sombre, l’histoire regorge de romance et d’espoir. Ce qui rend cet univers attachant. L’héroïne est forte, imprudente, drôle et par moments très innocente. Elle représente bien le livre.
Ce Light Novel est également publié en version mangas, qui offre des illustrations douces et délicates. Je recommande de lire l’histoire sous ces deux versions, pour pouvoir apprécier totalement l’œuvre.

Avez-vous lu ce Light Novel ? Qu’en avez-vous pensé ? Quels autres livres de ce genre avez-vous lus et apprécié ? Quel autre Light Novel me recommanderiez-vous ?

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, mystère, drame, pharmacie, maladie, potion, soin, noble, enfant, herbe, politique, Les carnets de l’apothicaire, impérial, palais, meurtre, harem, empereur,

Review : Endo and Kobayashi’s Live Commentary on the Villainess

Présentation

Endo and Kobayashi’s Live Commentary on the Villainess traduit grossièrement en français « Le commentaire en direct d’Endo et de Kobayashi sur la méchante » est un Light Novel japonais écrit par Enoshima Suzu et illustré par Eihi. L’histoire compte actuellement 2 tomes et elle complète.

La quatrième de couverture

«『Elle met toujours ce visage grincheux même si elle n’est pas si bouleversée ! Oh, pourquoi ne peut-elle pas être honnête avec elle-même… !? 』
『Elle est une tsundere, après tout ? Lorsque ses niveaux d’embarras dépassent une certaine limite, elle explosera en colère.』
Alors qu’Endo-Kun réagit passionnément aux bouffonneries de Lady Liselotte, la méchante d’un jeu Otome, Kobayashi-san offre une explication minutieuse de son comportement tsundere.
Soudain, une personne pouvait entendre sa voix. Le fiancé de Liselotte, le prince Siegward.
C’est là que cette histoire commence. »

Avis

L’histoire commence par le prince Siegward qui étudie dehors avec Finne alors qu’ils sont surpris par sa fiancée Lady Liselotte. C’est alors que le prince entend la « Voix des Dieux ». Un don que seule la famille royale a.
Il apprend grâce à ces voix que Liselotte n’est pas une femme mauvaise, c’est juste une tsundere qui l’aime et à du mal à exprimer son amour.
Sauf que ces dieux sont en fait deux lycéens, Endo et Kobayashi qui joue à un jeu Otome tout en le commentant. Ils sont alors étonnés d’apprendre que le prince les entend et que le jeu prend vie devant eux. Les personnages changent, évoluent, se montrant de plus en plus indépendants du script. Endo et Kobayashi jouent-ils vraiment à un jeu vidéo ?

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, fantasy, romance, royaume, prince, royauté, jeu vidéo, otome game, jeu otome, drague, romantique, drôle, méchante,

L’histoire montre deux tableaux. Nous avons déjà les dieux Endo et Kobayashi, deux lycéens, qui ont comme passe-temps de commenter des jeux otome. Ils jouaient au jeu quand ils ont remarqué que le prince les entendait. Après ça, ils continuent leur activité tout en aidant le prince. Toutefois, ils ne révèlent pas toute l’intrigue du jeu au prince de peur que l’histoire change trop.
Ces deux adolescents montrent beaucoup d’affection aux personnages, faisant tout pour les guider vers la meilleure fin possible.

Puis nous avons le second tableau, celui du jeu. Comme tout jeu Otome classique, nous avons l’héroïne qui est Finne, la méchante qui est Liselotte. Puis les personnages à conquérir comme le prince.
Malheureuse ou heureusement, grâce à l’intervention de Endo et Kobayashi, le prince Siegward découvre les vrais sentiments de sa fiancée. Il se met au fur et à mesure à remarquer le charme de Liselotte, et en tombe amoureux. L’histoire change, ainsi que les relations. Par exemple, Finne devient ami avec Liselotte, et tombe amoureux d’un tout autre personnage.

Ne vous attendez pas à des intrigues compliquées comme les autres Light Novels que j’ai recommandés. Certes, il y a des petites révélations, mais rien de grandiose. L’histoire tourne plutôt autour des relations des différents personnages. Ainsi, on découvre que les personnages du jeu en suivant le script ne vivaient pas nécessairement une vie heureuse, car leur sentiment était contrôlé ou mis de côté.
Endo et Kobayashi vont vite comprendre que leurs personnages préférer sont bien plus profond qu’ils ne le croyaient.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, fantasy, romance, royaume, prince, royauté, jeu vidéo, otome game, jeu otome, drague, romantique, drôle, méchante,

Conclusion

C’est un Light Novel avec une histoire douce, mignonne et drôle. L’auteur met en avant une intrigue pas compliquée, mais qui se laisse lire. On en ressort avec le sourire.
Les personnages sont très charmants et on s’attache très vite à eux. Ils ont chacun leurs charmes, peur et caractère, les rendant vivants. De plus, voir du point de vue du prince et des joueurs, rajoute un plus dans le récit. On voit le monde de l’intérieur, mais aussi de l’extérieur, montrant parfois que nos deux lycéens sont impuissants à certaines situations, alors qu’ils veulent aider.
Un bon livre, qui a eu droit à une adaptation en mangas.

Avez-vous lu ce Light Novel ? Qu’en avez-vous pensé ? Quels autres livres de ce genre avez-vous lus et apprécié ? Quel autre Light Novel me recommanderiez-vous ?

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, fantasy, romance, royaume, prince, royauté, jeu vidéo, otome game, jeu otome, drague, romantique, drôle, méchante,

 

 

Review : My Fiance is in Love with My Little Sister

LN, light novel, web novel, chine, chinois, roman, livre, aventure, duc, duchesse, fiancé, sœur, drame, dramatique, suicide, triste,
Auteur:
Ilustrateur:
Editeurs: ,
Type:
Language:

Présentation

My Fiance is in Love with My Little Sister traduit grossièrement en français « Mon fiancé est amoureux de ma petite sœur » est un Web Novel japonais écrit par Hanabusa et illustré par Yoi Machi. L’histoire compte actuellement 56 chapitres et elle serait toujours en cours d’écriture.

La quatrième de couverture

« Aah encore ?
Mon fiancé regardait attentivement ma charmante petite sœur. Quand j’ai vu la flamme qui a brûlé dans ces yeux froids, j’ai été agressée par un Déjà Vu.
Mon fiancé avait déjà été amoureux de ma sœur, dans ma dernière vie. Il n’y avait rien que je puisse faire juste regarder. Et je ne sais pas pourquoi, mais je revenais à chaque fois à ce moment exact. »

Avis

Ilya est une jeune fille qui est fiancée à un duc, sauf que celui-ci aime sa jeune sœur. Elle l’a remarqué lors d’un thé, quand elle a vu le regard de son fiancé changé. Mais, peu importe, Ilya se marie tout de même avec lui. Sauf que quelque temps après sa sœur meurt lors d’un accident de chariot. Le mari de Ilya se met alors à accuser sa femme du meurtre de sa sœur.
Ilya est bien sûr innocente, mais se retrouve en prison ou elle est jugée comme une roturière. Elle meurt alors de désespoir.
Puis elle renaît au moment où son fiancé rencontre sa sœur. Ilya décide de changer le destin, en évitant la mort de sa sœur. Sauf qu’elle ne sait pas que peu importent ses efforts, rien ne se passera comme elle voudra.

LN, light novel, web novel, chine, chinois, roman, livre, aventure, duc, duchesse, fiancé, sœur, drame, dramatique, suicide, triste,

Ilya est une jeune fille noble qui a vécu sans amour. Elle est juste l’outil de sa famille. La seule personne qui lui apporte un peu de lumière est son fiancé. Hélas celui-ci tombe amoureux de sa jeune sœur fragile. Étant maladive, sa sœur ne peut pas épouser le jeune duc et portée d’enfant. Seule elle le peut. Elle épouse donc cet homme qui en aime une autre.
Les deux s’entendent bien, mais un jour la sœur de Ilya meurt, provoquant la haine de son mari. Accusée, Ilya meurt en prison. Seul, triste et désespéré.
C’est alors qu’elle renaît. Cette fois elle évite que sa sœur meure et tombe même enceinte. Heureuse d’avoir un enfant, elle donne tout son amour à celui-ci, tout en sachant que son mari ne l’aime pas.
Elle se retrouve seule dans le manoir, entouré d’ennemi. Mais tiens bon pour l’enfant. Jusqu’à ce que le jour de son accouchement on le lui retire. À ceci se rajoutent d’autres événements, qui conduisent Ilya au suicide.
De nouveau, elle renaît. Encore et encore. À chaque mort, elle revient au moment du thé. Heureusement, elle fait la connaissance de Crown, une entité mystérieuse, qui lui sert au fur et à mesure de soutien émotionnel. Toutefois, à la fin, le seul souhait d’Ilya est de partir en paix.

Ce Light Novel n’est pas une histoire drôle, d’aventure ou de vengeance, c’est un drame.
L’auteur montre vraiment l’évolution mentale de Ilya, qui passe par plusieurs phases. Elle devient folle, désespérée au point de la conduire plusieurs fois au suicide. Mais voyant que rien ne change, elle croit alors qu’elle est le problème et tente de fuir loin de sa sœur et de son fiancé, sans savoir que rien ne changera. À la fin, Ilya se fera à l’idée qu’elle doit faire face au problème. Elle mûrit et se sert de ses morts pour comprendre pourquoi le destin s’endette à ce point contre elle.

LN, light novel, web novel, chine, chinois, roman, livre, aventure, duc, duchesse, fiancé, sœur, drame, dramatique, suicide, triste,

Conclusion

On est très loin des romans classiques de remontage dans le temps. L’héroïne est très fragile psychologique. On entend ses pensées les plus intimes, découvrant une jeune fille triste, qui abandonne très vite. Par moments, on a même envie de lui donner un coup de pied aux fesses. Mais comprends vite qu’elle est dépressive, formatée, avec une faible opinion d’elle.
L’histoire est triste, j’ai même pleuré plusieurs fois. L’auteur c’est bien décrire le désespoir, c’est pour ça que je ne recommande pas ce livre aux âmes sensible.

Il faut savoir que j’ai lu la version Web Novel qui a plusieurs arcs. Le gros problème de cette version, c’est que l’auteur était parfois incompréhensible, ce qui casse le rythme de l’histoire. Mais depuis lors, une version Light Novel est sortie, plus travailler que je vous invite à lire au lieu du web Novel.
Un livre bon, mais que je ne relirais pas une deuxième fois par rapport à d’autres Web Novels. Je le mettrais dans la moyenne, car il est original, mais par moments très mal écrit, du moins dans la version Web Novel.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

LN, light novel, web novel, chine, chinois, roman, livre, aventure, duc, duchesse, fiancé, sœur, drame, dramatique, suicide, triste,

Review : Kumo Desu ga, Nani ka?

Présentation

Kumo Desu ga, Nani ka? traduit grossièrement en français « Je suis une araignée, et alors ? » est un Light Novel japonais écrit par Baba Okina et illustrer par Kiryuu Tsukasa. L’histoire compte 16 tomes et elle est terminée. Le Light Novel a également une version mangas et un animé.

La quatrième de couverture

« Dans un monde parallèle, le héros et le roi démon se livrent à un combat d’une telle violence, que leur magie s’est ressentie sur la Terre, allant même jusqu’à détruire une classe remplie d’élèves. Cependant, toutes les personnes mortes dans cet incident se sont réincarnées dans un monde fantastique, dans lequel ils vont pouvoir trouver une nouvelle forme.
L’histoire nous entraîne dans le quotidien d’une des victimes. Cette personne, la moins populaire de la classe, se retrouve réincarnée en araignée.
Malgré sa position peu avantageuse, elle accepte sa nouvelle vie et va tout faire pour pouvoir survivre, par la seule force de sa volonté.  »

Avis

L’histoire commence par un long combat entre le héros et le roi démon d’un monde de fantasy. Leur puissance magique était telle qu’elle a traversé un autre monde et formait une gigantesque explosion dans une salle de classe, tuant les élèves et le professeur à l’intérieur.
Ces derniers se sont réincarnés dans ce monde, certains sont devenus des nobles, des princes ou princesses, d’autres sont devenus des monstres ou de simples roturiers dans d’autres pays. Bref, tandis qu’ils y avaient des chanceux, d’autres vivaient une vie remplie d’épreuve.
C’est le cas de notre héroïne, qui était déjà connu dans sa classe pour être antisocial. Elle s’est réincarnée en une araignée au sein d’un donjon rempli de créatures surpuissantes. Faible, perdue, elle devra utiliser ses connaissances humaines pour survivre. Mais également pour sortir de ce donjon et comprendre ce qui lui arrive.

Kumo Desu ga, Nani ka, isekai, LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasie, fantasy, monstre, araignée, heroine,

Kumoko, notre héroïne, s’est réincarnée en monstre araignée dans le donjon le plus dangereux du monde. Elle s’est réveillée entourée de nombreux frère et sœur araignées. En voyant certains en dévorer d’autres, Kumoko comprend rapidement la cruauté de ce monde. Si elle ne devient pas plus forte, elle sera mangée par les autres monstres.
Ainsi, Kumoko sort de son nid et tente de comprendre le monde qui l’entoure. Elle se battra constamment en utilisant ses capacités et son intelligence humaine au point d’évoluer vers un être incroyablement puissant.
Son seul souhait est de vivre paisiblement, sans être harcelé par d’autres. Mais pour cela elle devra faire face à de nombreux ennemis comme des monstres, des humains, des démons, voire même des dieux.

Dans tous les livres que j’ai lus, Kumoko est sûrement le personnage qui évolue le plus. Elle passe d’une jeune fille antisociale, qui n’a pas confiance en elle et terrifiée, à une araignée qui à confiance en ses capacités, qui devient courageuse et sait faire face aux dangers. Elle grandit rapidement, mais il faut dire que l’auteur ne lui donne pas le choix. Dès qu’elle est née, elle fait face à beaucoup de dangers, au point de devenir folle par moments ou de frôler la dépression.

Bien sûr, l’histoire ne suit pas que Kumoko. En plus de son histoire de survivante, on suit un deuxième personnage principal, Shunsuke Yamada, qui lui incarnera un prince humain. C’est grâce à son point de vue qu’on découvre le monde extérieur du donjon, ainsi les enjeux politiques de ce monde.
On apprend ainsi qu’il existe deux clans, ceux qui servent le roi démon et ceux qui suivent le héros. Chacun des personnages fait partie d’un clan. Mais par rapport au point de vue qu’on adopte, on remarque qu’aucun n’est vraiment le méchant de l’histoire. Chacun de leur action suit un but. Mais selon où on se place il peut être vu comme mauvais ou bien.

Kumo Desu ga, Nani ka, isekai, LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasie, fantasy, monstre, araignée, heroine,

Conclusion

Ce Light Novel est un pur livre de fantaisie. On y retrouve des intrigues, des monstres de tailles et des batailles épiques. Tout en ayant une héroïne originale, une petite araignée qui évolue à chaque combat.
L’auteur c’est parfaitement écrire les scènes de combats. De plus en ajoutant un système d’expérience comme les jeux vidéo on peut vraiment sentir l’évolution de Kumoko.
Puis à un moment de l’histoire, on comprend très vite que les élèves dans cette classe sont tous des pions dans un jeu d’échecs. Sauf que personne ne sait quelle partie ils jouent, ni pourquoi et qui sont les joueurs.
Un livre très bien écrit, qui fait partie des Light Novels à lire absolument. J’espère vraiment qu’un éditeur français sautera sur l’occasion pour le traduire et le publier, surtout quand on sait le succès de la licence.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

Kumo Desu ga, Nani ka, isekai, LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasie, fantasy, monstre, araignée, heroine,

Review : Overlord

Présentation

Overlord est un Light Novel japonais écrit par Maruyama Kugane et illustrer par So-bin. L’histoire compte actuellement 14 tomes et elle est toujours en court d’écriture.
Le Light Novel est édité en France par Ofelbe. Overlord a également une version mangas et un animé.

La quatrième de couverture

« Nous sommes en l’an 2138. Yggdrasil, le célèbre jeu de rôle en ligne est sur le point de fermer.
Momonga, nécromancien mort-vivant, chef de la puissante guilde “Ainz Ooal Gown”, attend seul l’arrêt du jeu.
Cependant, l’heure de la fermeture passée, Momonga n’est pas déconnecté et se retrouve propulsé dans un monde inconnu.
Prisonnier, le seigneur maléfique part à la découverte de terres hostiles.
Pour survivre, une seule solution s’impose à lui : conquérir le monde. »

Avis

Yggdrasil, un célèbre jeu de rôle virtuel en ligne après 12 ans d’existence va fermer définitivement. Momonga, un joueur vétéran, chef de l’une des 10 meilleures guildes du jeu, la guilde d’Ainz Ooal Gown, composée exclusivement de personnages « non-humains » attend dans le quartier général le « Grand Tombeau de Nazarick » la fin du jeu. Sur les 41 membres de la guilde, seul lui subsiste avec les PNJ. Des personnages non jouables créés par les membres afin d’assurer la protection du tombeau.
Momonga attend alors la fin du compte à rebours. Sauf, qu’à sa grande surprise, il n’est pas déconnecté de force. De plus, les PNJ semblent acquérir leur propre volonté, avec des sentiments, leurs propres idéaux et objectifs.
Momonga comprend très vite qu’il vient d’atterrir dans un nouveau monde, semblable au jeu Yggdrasil. Il n’a plus qu’une idée en tête d’explorer les secrets de ce monde, survivre et découvrir si d’autres joueurs sont aussi dans le même cas que lui. Ainsi, il doit s’efforcer de faire connaître le nom de sa célèbre guilde : Ainz Ooal Gown.

Momonga, un orphelin, sans petite amie, aime particulièrement le jeu Yggdrasil, où il a pu trouver un semblant de famille avec les membres de la guilde. Dans le jeu, il a vécu en tant que Chef de la guilde d’Ainz Ooal Gown. C’était un joueur qui incarnait une race très puissante, un Overlord (d’où le nom du livre) c’est-à-dire un mort-vivant squelettique de niveau 100.
Dans ce nouveau monde, il vivra sous les traits de son avatar et aura comme nom Ainz. Toutefois, depuis qu’il est devenu un squelette, il ne parvient plus à ressentir des besoins humains, comme manger ou dormir, et ses sentiments tels que la pitié ou la tristesse semblent avoir presque disparu.
De même, il ne peut plus perdre le contrôle de ses émotions, car un artefact l’oblige à le calmer, lui donnant un air de monstre au visage froid.
Heureusement, il sera entouré des PNJ créées par les anciens membres de la guilde. Qu’il traitera avec bienveillance comme si c’était ses neuves ou ses nièces. Au fur et à mesure de son aventure, il fera beaucoup de rencontre qu’il lui montrera que le monde qui l’entoure est vraiment réel.
Ainz est un chef d’une grande intelligence, parfois il se fait submerger par ses PNJ énergiques, mais arrive à les recadrer. Il se fait facilement respecter et adorer, mais il effraye aussi beaucoup les gens à cause de son apparence. Néanmoins, sa gentillesse naturelle et son sens de la justice amènent les gens à le suivre.

Overlord, isekai, LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasie, fantasy, monstre, squelette, ainz,

Derrière Ainz se trouvent les gardiens de Nazarick. Ils sont les plus puissants PNJ de la base. Chacun d’entre eux doit protéger un ou plusieurs niveaux et ils ont sous leurs ordres de nombreux autres PNJ. De plus, ils ont juré fidélité à leur unique maître, le seigneur Ainz, allant parfois au fanatisme. Chaque gardiens ont leurs propres personnalités et capacités. Ils sont persuadés que Ainz veut conquérir le monde, alors que ce n’est pas vraiment le cas. Ils vont même monter leurs propres plans, sans savoir qu’ils mettent des bâtons dans les roues de leur maître.
S’ils n’étaient pas là, Ainz serait sûrement tombé dans l’isolation ou la folie. Grâce à eux, il a de la compagnie et des alliés de taille.

L’auteur nous montre un héros surpuissant, mais qui n’utilise pas sa force pour conquérir le monde. Il se sert de différent élément pour atteindre ses objectifs, comme des alliances, la technologie, la politique. Il va même jusqu’à construire un village rempli de monstre.
Toutefois, ça n’empêche pas Ainz d’utiliser par moments sa puissance, rendant ses passages épiques. C’est génial de voir les ennemis sous-estimer notre héros à cause de son physique de squelette et tomber des nus alors qu’il détruit une armée avec un seul sort.

Bien sûr, le livre n’est pas d’une histoire sombre de conquête. Il y a de l’humour, du gore, et même de l’amour par moments. De plus, l’auteur ne montre pas qu’un point de vue. On passe d’un allié quelconque, à un gardien, à Ainz ou un simple monstre. L’histoire est presque écrite comme un puzzle, avait des pièces ci et là, pour enfin dévoiler le tableau final, pour voir que chaque personnage citer était liée entre eux.

Overlord, isekai, LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasie, fantasy, monstre, squelette, ainz,

 

Conclusion

C’est un très bon livre, qui n’a plus besoin d’être présenté. L’auteur est très bon pour décrire les passages de batailles et même les dialogues ne sont pas ennuyants. Chaque personnages sont intéressants et surtout l’auteur n’a pas peur de tuer ou blesser gravement ses créations.
Les tomes sont trop vite lus tellement on est pris par cet univers. On en vient presque à attendre le prochain livre avec impatience. Les illustrations magnifiques permettent de bien s’immerger dans le monde Yggdrasil.
Un Light Novel qui doit absolument habiller votre étagère, c’est un classique à avoir dans sa collection.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

Overlord, isekai, LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasie, fantasy, monstre, squelette, ainz,