Menu Fermer

Review : Lucia

Présentation

Lucia est un Light Novel coréen écrit par Covering The Sky et Skye. L’histoire compte 146 chapitres et elle est complète.
Le livre étant complètement traduit, j’ai pu le lire en entier. Je vais essayer de ne pas spolier, car il a beaucoup d’intrigue importante, surtout au niveau des personnages, et ce serait dommage de vous les gâcher.

La quatrième de couverture

« Lucia a grandi en ne sachant pas qu’elle était une princesse.
Mais quand sa mère est morte, elle entre dans le palais et a la chance de voir tout son avenir dans un rêve.
Dans son rêve, quand elle a atteint 19 ans, elle est vendue aux enchères au noble qui offrait la plus haute dot. À partir de là, sa vie est devenue misérable.
Quand elle se réveilla de son rêve, elle était déterminée à remodeler son avenir, comprenant qu’elle a beaucoup de temps avant le tournant crucial.
Ainsi, commence son voyage pour changer son avenir sombre.  »

Avis

Lucia est une jeune fille qui a vécu avec sa mère comme roturier. Mais à la mort de celle-ci, Lucia apprend qu’elle est une princesse et se retrouve à vivre au palais. Toutefois, elle est une des nombreuses princesses nées de son père, résultat, elle se retrouve dans un palais isolé, seul, mourant presque de faim.
Un jour, elle fait un rêve. Où elle est vendue à une enchère à un noble vicieux. Elle se retrouve mariée de force, battue chaque jour. Heureusement, elle arrive à fuir, pour devenir bonne chez une noble. Malheureusement, sa vie sera remplie de tristesse et de tourment.
À cause de ce rêve, Lucia décide de changer son avenir, mais elle remarque que certains événements sont inévitables. Elle sera donc sûrement vendue aux enchères comme un vulgaire bétail.
Déterminée, Lucia cherche une solution. À 18 ans, elle décide d’aller de l’avant, en demandant en mariage le duc de Taran. Un homme de guerre, froid, beau et féroce.
Lucia sait que le duc cherchera dans le futur une épouse pour enregistrer son enfant illégitime dans le registre familial. Lucia profite de l’opportunité et de son savoir pour créer un contrat avantageux pour elle et le duc.
Bizarrement, l’homme accepte. S’enclenche alors un mariage tout aussi, surprenant l’un pour l’autre.

Lucia, light novel, roman, review, avis, book, livre, japonais, coréen, futur

Lucia est une jeune fille qui a vécu une vie de roturier toute son enfance. C’est une femme naïve, douce et gentille. Mais à cause de son rêve, de son futur présumé et de toute l’expérience qu’elle a gagnée. Elle devient une femme forte, déterminée, têtue, courageuse et très intelligente.
Elle va réussir à se marier avec le duc de Taran, en lui disant qu’elle ne peut pas porter d’enfant. Car, lors de ses premières règles, elle a mangé une plante qui lui a évité d’en avoir d’autres. Résultat, Lucia est stérile.
Elle promet également de ne pas tomber amoureuse du duc, de ne pas le déranger et faire ses devoirs de duchesse.

Le duc de Taran vient de la famille des Taran qui a comme mission de protéger la frontière des barbares. Il est un grand chevalier, puissant, droit, viril et froid. Il a de nombreuses conquêtes, mais ne tombe pas amoureux. Au premier abord, il semble être un salaud, mais bizarrement il est attiré et intrigué par Lucia. C’est une femme courageuse, mignonne et qui fait fondre son cœur.
Toutefois, même ainsi, il cache beaucoup de choses à Lucia. Il ne veut pas parler de son passé. Il déteste également son sang, espérant être le dernier de sa lignée. D’où son souhait de ne pas avoir d’autre enfant. Mais derrière ce cœur de pierre, il existe un homme doux et triste.

Vous l’aurez compris ce roman est avant tout une romance. Il existe plusieurs intrigues, surtout autour des personnages principaux. Mais ne vous attendez pas à avoir dû Drame ou des quiproquos. Ce livre n’en a pas vraiment, du moins pas dans le sens classique d’une romance. Ce qui est agréable. D’ailleurs, Lucia et son mari ressoudent vite les problèmes, en faisant une chose étonnante, ils communiquent entre eux. Ce qui change de certain roman.

Le couple montrera rapidement de l’affection l’un envers l’autre. Entre les petites attentions, les câlins et les nuits, Lucia et le duc tomberont inévitablement amoureux l’un de l’autre. Mais, ils ne s’avouent pas avant un bon moment, de peur de briser l’équilibre qu’ils ont.
Pour les gens prudes, sachez qu’il y a des scènes de sexe dans le roman. Si vous n’aimez pas les lire comme moi, vous pouvez facilement les sauter, elles n’apportent rien à l’histoire, à part démontrer que le couple s’entend bien physiquement.
Bien sûr, l’histoire a aussi une trame de manigance politique, que ce soit du côté du duc et de Lucia. Heureusement, ils sont entourés d’alliés intéressants, drôles, fous et mignons, au point qu’on veut en savoir plus sur eux.

Lucia, light novel, roman, review, avis, book, livre, japonais, coréen, futur

Conclusion

Lucia est une romance aigre-douce et sucrée. Mais elle ne tombe pas dans les clichés. Les personnages sont bien développés, évoluant au fil des chapitres. Résultat, on s’attache vite à eux, voulant savoir comment ils feront face aux obstacles et surtout à leur passé. Une bonne lecture. Un roman qui mériterait d’être publié en France.
Sachez qu’il existe un Web comics traduit en français par le site Delitoon.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

Lucia, light novel, roman, review, avis, book, livre, japonais, coréen, futur

Review : Baby Squirrel Is Good at Everything

Baby Squirrel Is Good at Everything, Review, roman, light novel, web novel, coreen, romance, fantasy, ecureuil,
Auteur:
Ilustrateur:
Editeur:
Type:
Language:

Présentation

Baby Squirrel Is Good at Everything traduit grossièrement en français « Le bébé écureuil est doué en tout » est un Web Novel coréen écrit par 군청주단. L’histoire compte actuellement 217 chapitres et elle est complète.

La quatrième de couverture

« Beatty, je suis une faible métamorphe écureuil née dans une famille de lions.
À cause de cela, j’ai vécu ma vie en étant maltraitée chez ma tante dans la capitale.
Quand j’ai dit à mon seul ami et fiancé, le Second Prince, que je partirais pour réaliser mon rêve.

« Ritter, espèce de salaud… ! »
Je suis morte mordue par lui.

J’ai rouvert les yeux de retour à mon enfance, bien avant de m’impliquer avec le Second Prince.
Dans des moments comme celui-ci, de quoi avez-vous besoin ? Vitesse.
Je me suis immédiatement relevée et je me suis enfuie vers le pays de mon père biologique, la famille des lions.

Bien que je ne sois pas la bienvenue, si je possède ce grand secret qui ne sera découvert que dans le futur, je ne serai peut-être pas expulsée…

« Bienvenue, jeune mademoiselle ! »
« OH MON DIEU ! Quand as-tu grandi comme ça… ?
« Jeune Miss marche avec ces deux jolis pieds ! »

… Hein ? Pourquoi suis-je accueillie comme ça ?
Pas question, c’est ma statue ? »

Avis

Beatty est une métamorphe, c’est-à-dire qu’elle peut passer de sa forme animale à celui d’humain. Mais bizarrement, alors qu’elle vient d’une famille qui se transforme en lion, elle a la capacité d’être un faible écureuil.
Elle se retrouve à vivre chez sa tante dans la capitale, où elle est maltraitée. Elle sera fiancée de force au second Prince, qui à la capacité de devenir un serpent. Au fil des années, le prince deviendra son ami et son seul réconfort.
Alors qu’elle vit jusqu’à ses 18 ans, bien décider à réaliser son rêve. Elle meurt.
En fait, le prince la tuait en la mordant à mort pour récupérer son pouvoir. Mais également pour éviter que Beatty parte pour devenir marchande.
Alors que le cœur de Beatty s’éteint, elle comprend qu’elle a été trahie. Puis elle rouvre les yeux, bien vivante à l’âge de 8 ans (je suis plus sur de l’âge). Elle voit en face d’elle le second prince. Elle est la veuille de leur rencontre, plein de colère, Beatty casse une dent au serpent et fuit en direction du royaume de son père.

Beatty est une jeune métamorphe avec très peu de confiance en elle. Elle n’a jamais croisé son père ni son frère. Elle est persuadée que sa famille la déteste, car elle est un écureuil, un être faible. En plus, elle a subi des tortures psychologiqueet physiques de la part de sa tante, qui avait le devoir de prendre soin d’elle.
Ainsi, sachant le futur, et ayant la mentalité d’une dame de 18 ans, elle fuit vers son père. Elle est décidée à utiliser sa connaissance du futur, pour gagner les faveurs de sa famille pour être protégée jusqu’à sa majorité. Même si pour cela elle doit être de nouveau ignorée.

De l’autre côté, nous avons le père et le frère de métamorphe. Deux métamorphes qui peuvent prendre l’apparence de lion. Ils sont puissants, rapides et des êtres pas fragiles, au contraire de Beatty. Le père, un duc, étant en guerre, ne sait pas dans quel état est sa fille. Il est persuadé qu’elle vit une vie heureuse à la capitale, où elle ne tombera jamais malade. Le duc voit sa fille comme un être fragile et adorable.
Il a d’ailleurs pris du temps (8 ans) à choisir un nom pour sa fille. Dans le royaume du nord, le nom est très important, donc il voulait qu’il soit parfait pour son enfant. Son geste d’affection sera pourtant utilisé pour faire du mal à Beatty, qui verra dans son manque de nom une ignorance totalement de son père à son égard. Résultat, elle a comme nom « Beatty », car un d’étranger la nommait ainsi.
Plus tard grâce à l’aide de sa fille, la guerre qu’il est censé perdre sera gagnée. Il retourna donc dans son royaume, retrouvant sa fille. Il croira qu’elle a fugué et lui demandera de revenir à la capitale.

Quant au frère, il se montre très curieux et affectueux vis-à-vis de Beatty. Pour lui qu’elle soit si fragile est étonnant. Il y a vraiment un décalage entre sa sœur et lui. Pourtant, il comprend très vite qu’il doit la protéger.
Il est celui qui s’occupe du royaume avec l’assistant de son père lors de son absence. Il n’a jamais vu sa sœur jusqu’à ce jour.

Alors, soyons honnête, la première partie de l’histoire où on apprend la maltraitance de Beatty est très triste. Mais dès que l’héroïne arrive au royaume, le QI du personne baisse énormément. Non, je dirais que tous les QI des personnages sont bas. Je m’explique, Beatty n’a pas confiance en sa famille. Mais au fur et à mesure, le lecteur et elle, voient l’affection dont fait preuve sa famille. Mais bizarre Beatty, le premier témoin ne voit rien.
Elle connaît le futur et une jeune fille de 18 ans mentalement. Mais parfois, elle fait preuve d’une intelligence d’un enfant de 4 ans. Certes elle utilise ces connaissances du futur pour aider sa famille, mais c’est si mal amener que parfois on a l’impression que Beatty à deux personnalités. Par moments, elle sera une grande marchande qui cite son livre préféré et des fois une gamine qui ne comprend rien à la gentillesse de sa famille. Mais il n’y a pas que ça, le père, qui est décrit comme quelqu’un de très intelligent, est très bête, ainsi que son entourage.

Tout le long, personne ne comprend pas que Beatty est maltraité. Tout le monde la voit comme une fugueuse, qui a fui sur un caprice. Pourtant, elle arrive au château avec la peau sur les os, les vêtements en lambeau et elle a marché seul, traversant des kilomètres sans personne.
De même, le père ne sait pas qu’elle est fiancée et ne remarque pas qu’elle a peur d’être frappée. Bref, un père inutile.
L’univers à l’air très intéressant. On sent qu’il y a un contexte politique avec le père et la royauté. De même, il y a une sorte d’intrigue avec une force extérieure ou divinité qui essaye de parler à Beatty pour lui confier une tâche.
Malheureusement l’auteur a très mal écrit ses personnages, ce qui fait grincer des dents. Il faut savoir que je n’ai pas fini de lire l’histoire. Mais je continue, car je veux voir où va la bêtise de l’héroïne. Toutefois, je vais sûrement abandonner à un moment ou un autre.

Baby Squirrel Is Good at Everything, Review, roman, light novel, web novel, coreen, romance, fantasy, ecureuil,

Conclusion

Je ne recommande pas vraiment ce livre. C’est triste à dire, mais l’auteur étire l’histoire en rendant exprès les personnages bêtes. S’il y avait une raison de leur faible QI, surtout pour Beatty comme une régression de la mentalité due au remontage dans le temps, j’aurais pu comprendre. Certains diront que comme Beatty a été enfermée jusqu’à ses 18 ans, ceci explique sa bêtise. Mais c’est ça le problème, l’auteur montre par moments qu’elle est intelligente, qu’elle connaissait l’extérieur, qu’elle lisait des livres, elle n’était pas totalement ignorante. Il suffirait qu’elle ouvre la bouche et dise tout. Ou pleure juste une fois et le problème est réglé. Rajoutez à ça, son père qui ne voit rien, et c’est un parfait cocktail pour créer des malentendus de plus en plus grands.
Personnellement, je n’ai pas trouvé ce roman agréable à lire, alors qu’il avait du potentiel. Comme quoi, une bonne histoire à besoin de bon personnage.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

Baby Squirrel Is Good at Everything, Review, roman, light novel, web novel, coreen, romance, fantasy, ecureuil,

Review : I Don’t Want To Be An Ojakgyo

Présentation

I Don’t Want To Be An Ojakgyo traduit grossièrement en français « Je ne veux pas être un Ojakgyo » est un Web Novel coréen écrit par An Old Man. L’histoire compte actuellement 255 chapitres (5 tomes) et elle est complète.

La quatrième de couverture

« J’étais réincarnée comme le personnage de soutien dans un roman de romance déprimant. Bien sûr, la romance est hors de question et l’avenir de ma famille est inquiétant à cause d’une dette.
J’allais devenir une fonctionnaire pour acquérir une partie de la splendeur que je n’ai jamais eue dans ma dernière vie… mais les personnages masculins agissent en quelque sorte étrangement ?!
« Pensez-y, Shushu ressemble-t-elle à quelqu’un qui rougirait et agirait timidement ? »
« Wow……. Ce serait génial. » Dit Cory alors qu’il regarda Hylli dans un état second, et Yves fronça les sourcils et murmura à lui-même.
 « Dois-je juste l’enlacer……. »
Swan a recouvert son visage avec ses deux mains et est resté calme. Son visage devint rouge vif, comme ses oreilles.
Pourquoi vous comportez-vous comme ça, les gars ? Vous êtes censé être obsédé par l’héroïne.

Note : Ojakgyo signifie Wingman soit un homme qui aide ou soutient un autre homme. Un ami ou un associé proche.  »

Avis

Cette histoire met en avant Shuraina West, jeune fille réincarnée dans une famille noble. Elle est en fait un personnage de soutien dans un roman harem inverser. L’héroïne du livre est Hestia, une jeune fille aux cheveux roses, qui considère Shuraina comme sa meilleure amie.
Shuraina, surnommé Shushu est une fille qui rêve d’une chose être fonctionnaire, pour gagner assez d’argent et soutenir sa famille. De base sa famille n’est pas pauvre. Mais les membres de sa famille ont du mal à économiser de l’argent et dépensent beaucoup. Shushu ayant vécu dans son ancienne vie, un traumatisme lié à l’argent, elle ne veut pas subir de nouveau la même chose.
Toute l’histoire commencera des années plus tôt par rapport au roman. Elle rencontrera tout le monde au collège, alors que l’intrigue du livre a lieu au lycée.

Shuraina est une héroïne intelligente surtout dans le domaine de la magie. Elle est également déterminée. Néanmoins, elle semble démontrer très peu d’émotion, elle décrit même ses yeux comme ceux d’un poisson mort. Dans son ancienne vie, elle a subi un grand traumatisme, que je ne vais pas développer pour éviter de gâcher l’histoire. Mais cette ombre psychologique la suit tous les jours. Toutefois, elle le cache à son entourage.
Elle a la particularité de vouloir protéger les enfants au point de se mettre en danger. Ce qui la conduira à aider beaucoup de personnes.

I Don’t Want To Be An Ojakgyo, web novel, romance, roman, light novel, coréen, review,

Hestia est censée être l’héroïne du roman. C’est une jeune fille belle, gentille, douce, calme et qui rêve de se marier. Pour elle, trouvait un bon mari va jusqu’à l’obsession. Devenir chevalier, travailler comme veut sa meilleure amie Shushu est inimaginable. Une femme doit juste suivre silencieusement son mari. C’est tout.
Du moins, c’est l’image que montre Hestia au monde. La jeune fille cache sa vraie personnalité derrière un masque. Même Shushu prend du temps à le voir. Je n’en dirais pas plus, mais ne jugez pas ce personnage dès le début. Hestia est également très possessive par rapport à Shuraina.

Hylli est le prince du royaume. C’est un garçon qui est doué en tout, surtout au maniement de l’épée. Pourtant à sa première rencontre de Shuraina, elle le battra. Résultat, il comprendra qu’il doit s’améliorer. Il fera de Shuraina une amie et une partenaire d’entraînement.
Hylli dans le livre est connu comme un personnage instable et sombre. Pourtant quand il est au collège, il se montre calme, vif et joueur.

Cory est le second garçon que rencontra Shushu. C’est un garçon paresseux, qui adore manger et dormir. À cause de ses yeux effrayants, il n’a pas d’amis, alors qu’il est doux et attentionné. Il s’inscrira au club de magie que Shuraina créera et deviendra rapidement son ami.

Yves est un élève particulier, il est lié à une guilde marchande qui a l’air bien sous toutes les coutures, mais qui cache quelque chose de très sombre. C’est le premier personnage que Shuraina sauve. Il est également un tournant dans le roman, car c’est à partir de là, que le roman montre ses vraies couleurs. Mais encore une fois, je n’en dirais pas plus.
Yves est un personnage calculateur, froid et rempli de vengeance. Pourtant au contact de Shuraina, il changera.

Swan un jeune homme aux cheveux blancs, qui est connu pour manier la magie blanche. Il dit beaucoup de jurons, il est vulgaire, violent, féroce. Il est également un bon combattant et il est capable de soigner n’importe quelle blessure. Pourtant, bizarrement en face de Shuraina il est maladroit, doux comme un agneau et adorable. Il est l’un des personnages avec Yves à avoir un terrible passé. Il est également avec Hestia un ami d’enfance de Shuraina.

Le début de l’histoire a l’air de commencer comme tous les romans de réincarnation existant dans le marché. On imagine facilement une histoire douce avec quelque rebondissement. L’auteur a d’ailleurs très bien joué sur ce plan-là. Il a attiré les lecteurs innocents avant de montrer le monde sombre qu’il a créé. C’est au point que je ne recommande pas ce livre pour les âmes sensibles. Si la maltraitance d’enfant, le suicide, et la mort vous dérangent, je ne conseille pas de le lire.

Toutefois, vous raterez une belle histoire. Car entre les chapitres cruels, il y a par moments des interludes doux et adorables, nous faisant aimer encore plus les personnages.
L’auteur est très doué pour nous dégoûter des adultes. Mais aussi pour nous faire passer de la tristesse au rire. L’héroïne n’est pas parfaite et chaque personnage est bien construit.
Bien sûr le livre reste une romance, mais elle n’est pas teintée de rose, il y a beaucoup de taches noires, qui rendent les personnages terriblement attachants.

I Don’t Want To Be An Ojakgyo, web novel, romance, roman, light novel, coréen, review,

Conclusion

Cette romance est vraiment sombre et l’auteur joue très bien avec ça. On pourrait même dire qu’il adore jouer avec notre cœur. Tantôt il nous fait pleurer et crier de colère, tantôt il nous fait rire et nous arrache des « Ohh trop mignons ». Les interactions entre les personnages sont très bien écrites et les relations évoluent au fur et à mesure. Personne n’aime Shuraina dès le début, les émotions grandissent au fur et à mesure.
En plus le roman parle du livre d’origine d’une façon que je n’ai jamais vue. Je ne dirais rien, car c’est un arc très important. Mais je dirais juste que l’auteur joue beaucoup avec la perspective.
J’espère sincèrement que ce Web Novel aura bientôt son Web comics, car il le mérite.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

I Don’t Want To Be An Ojakgyo, web novel, romance, roman, light novel, coréen, review,

Review : Solo Leveling

Présentation

Solo Leveling est un Webcomic coréen écrit par Chugong 추공 et illustré par Jang Sung-Rak. L’histoire compte actuellement 144 chapitres et elle est toujours en cours.
Le Comic est depuis peu édité en France par Verytoon.

La quatrième de couverture

«Il y a 10 ans, après que «des portails» qui reliaient le monde réel au monde des monstres se soient ouverts, certaines personnes ordinaires ont reçu le pouvoir de chasser les monstres.
Ils sont appelés « chasseurs ». Cependant, tous les chasseurs ne sont pas puissants.
Je m’appelle Sung Jin-Woo, un chasseur de rang E-Rank. Je suis quelqu’un qui doit risquer sa vie même dans les donjons les plus faibles et je suis connu comme le chasseur le «plus faible du monde».
N’ayant aucune compétence à afficher, je gagne à peine l’argent requis en combattant dans des donjons de bas niveau… au moins jusqu’à ce que je trouve un donjon caché avec la difficulté la plus élevée.

Alors que j’acceptais la mort, j’ai soudainement reçu un pouvoir étrange. Je pouvais voir un journal de quête qui me permettait de niveler.
Si je fais correctement mes quêtes et combats des monstres, mon niveau augmente.
Voici, comment j’ai changé du plus faible chasseur au plus puissant !  »

Avis

Sung Jin-Woo est un jeune homme devenu un chasseur lors de l’apparition des portails. Ces portails sont une ouverture vers un monde de monstre. Le travail des chasseurs est d’aller jusqu’au boss pour pouvoir fermer ces portails et éviter que ces créatures rentrent dans notre monde et tuer des civils innocents.

Notre héros, lui est un chasseur de rang E. Il est faible et ne devrait même pas rentrer dans ces donjons. Pourtant, il y va, car il doit nourrir sa famille. Alors qu’il est dangers de mort à chaque pas et maltraité pas ses collègues chasseur. Il se retrouve donc emprisonné dans une salle remplie de créatures extrêmement puissantes.
Avec son intelligence, il arrive à sauver quelque chasseur et se retrouve seul face à la mort. Mais bizarrement, il se réveille, bien vivant, mais avec une nouvelle capacité.
S’il combat des monstres et fait des quêtes, il peut monter de niveau et de rang. Ce qui est en principe impossible.

Solo Leveling, webtoon, comics, comic, bd, bande dessinée, coréen, chasseur, rang, portail, monstre, niveau, combat, ombre, evolution, heros,

Sung Jin-Woo est un personnage qui évolue beaucoup au fil des chapitres. Il passe d’un homme faible physiquement et sans pouvoir, à un chasseur surpuissant. Néanmoins, même s’il devient puissant, il garde toujours son courage, sa gentillesse. Il était déjà un homme de caractère, vu qu’il supportait les critiques des autres. Mais également, car il devait s’occuper de sa sœur alors que sa mère était dans le coma. C’est un homme droit, qui devint plus confiant grâce à son pouvoir.

Ce qui est bien, c’est que l’auteur montre son évolution au fil des dessins. Sung Jin-Woo ne devint pas un surhomme du jour au lendemain. Son corps évolue seulement parce qu’il fait ses quêtes. De même pour son niveau, il monte parce qu’il met sa vie en danger en combattant des montres.

L’auteur en profite également pour nous montrer l’étendue du système de chasseur et de rang. Mais également les tensions politiques et économiques qui en découlent. Le monde tourne autour de ces portails. Ils sont à la fois source de terreur et de revenu. En plus, les guildes, qui sont des regroupements de chasseurs, ne sont pas vraiment solidaires entre elles. Elles ont même une certaine rivalité, allant parfois jusqu’au combat.

Les scènes sont bien amenées et rythmées. Mais le petit plus dans ce comics ce sont les dessins. Surtout, les scènes de combat qui montrent tout le talent de l’illustrateur. Certaines sont dignes d’être imprimées tellement elles sont magnifiques. Les dessins montrent bien la tension, et l’intensité des combats

Solo Leveling, webtoon, comics, comic, bd, bande dessinée, coréen, chasseur, rang, portail, monstre, niveau, combat, ombre, evolution, heros,

Conclusion

Solo Leveling est un très bon Webcomic. Le début peut paraître long, car il faut présenter les personnages et l’univers. Mais l’histoire en vaut le détour. On y trouve de l’action, du drame, des intrigues. Si vous croyez lire que des combats, vous vous trompez. Au fur et à mesure des chapitres, on comprend bien qu’il y a beaucoup de mystère derrière ces portails et justement notre héros se retrouve à gratter le mur de la vérité.
Ce comics est un vrai succès dans le monde. Il est traduit en plusieurs langues. Personnellement, je crois qu’il ne faudra pas attendre longtemps avant de voir cette histoire en animé.

Si vous avez des questions, un avis sur le Webcomic ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

Solo Leveling, webtoon, comics, comic, bd, bande dessinée, coréen, chasseur, rang, portail, monstre, niveau, combat, ombre, evolution, heros,

Review : The Villainess is a Marionette

The Villainess is a Marionette, web novel, light novel, corréen, traduit, review, web comic, avis, cayena
Auteur:
Ilustrateur:
Editeur:
Type:
Language:

Présentation

The Villainess is a Marionette traduit grossièrement en français La méchante est une marionnette » est un Web Novel coréen écrit par Han Yi Rim.
L’histoire compte au total 176 chapitres.

La quatrième de couverture

«Cayena, la princesse impériale, était connue comme la plus belle femme de l’Empire.
C’était une femme qui ne connaissait que le mal et le luxe.
Cependant, elle était vouée à la ruine : elle serait utilisée comme pièce d’échecs par son jeune frère pour sécuriser son trône et tuée par son mari fou.

« Je ferai de toi l’empereur. »
«… Sœur, parlez-vous de moi ?»
«En échange, donnez-moi la liberté.»
Elle doit changer les choses avant de devenir cette Cayena. » »

Avis

L’histoire commence par la mort d’une femme qui se fait poignarder alors qu’elle rentrait chez elle. Pourtant, elle se réveille, bien vivante. Mais dans le corps de son ancienne vie, quand elle était Cayena, une princesse impériale. Elle revient des années plus tard, avant que son frère la trahisse et la marie de force à un homme qui la tuera à force de la battre.
Sachant son futur destin et ayant lu l’avenir de ce monde grâce à un roman, Cayena est bien décidé à changer son avenir. Elle ne sera plus une marionnette aux mains de son jeune frère. Cette fois, elle fuira loin de lui.

Le roman tourne autour de trois personnages principaux. Nous avons Cayena, qui entame sa troisième vie et décide de changer de destin. Au fur et à mesure des chapitres, on comprend que l’ancienne Cayena était une femme vile, et qui croyait que sa beauté la sauverait de toute la situation. Elle était également contrôlée comme une marionnette par son frère Rezef et détestée de tous. Elle se retrouvera mariée de force après avoir tenté d’empoisonner Olivia, qui, elle l’apprend plus tard, est l’héroïne de ce monde.

The Villainess is a Marionette, web novel, light novel, corréen, traduit, review, web comic, avis, cayena

Dans cette nouvelle vie, Cayena est beaucoup plus sage et mur. Elle est mentalement plus vieille et ça se ressent dans les interactions avec les autres personnages. C’est une femme très belle, mais également très intelligente et sournoise.
Au début, Cayena choisit une voie pacifique, en aidant son frère à devenir empereur. Elle compte en échange d’avoir le pouvoir de choisir son mari. En fait, elle veut créer un faux mari pour pouvoir fuir loin de la royauté.
Malheureusement, à cause d’un événement provoqué par Resef, elle change d’avis. Elle prend alors une voie bien plus violente, changeant littéralement la donne. Elle ne devint plus une marionnette, mais la marionnettiste.

Rezef est le petit frère de Cayena, il est un enfant illégitime. Il se bat pour avoir le droit d’hériter au trône avec d’autres membres de la famille qui revendique également ce privilège.
Rezef est un manipulateur, qui utilise les mots et sa beauté pour contrôler les autres. Il a un sale caractère. Dès qu’il perd le contrôle, il tombe dans une rage folle, tuant et détruisant tout sur son passage.
Au début, pour lui, sa sœur aînée, n’est qu’une belle marionnette, un objet. Mais comme Cayena, lui montre de la considération et de la gentillesse depuis son réveil, ses sentiments changent. Cayena passe d’un simple outil, à un animal de compagnie. Elle devint sa paix, pourtant, il ne la considère toujours pas comme un être humain. Il a toujours cette obsession de la contrôler, il veut la garder à côté de lui, tel un oiseau en cage. Rien que l’idée qu’elle meurt le rend fou.

Raphaël est l’homme que Cayena aimait. Il est destiné à devenir un puissant duc et à se marier avec Olivia. Dans cette vie, Cayena fait une croix dessus. Elle veut juste en faire un allié pour qu’il l’aide à créer un faux mari.
Toutefois, rien ne se passe comme prévu, le froid Raphaël fond devant la gentillesse et la sagesse de Cayena. Petit à petit, il tombe amoureux d’elle. Il se rend vite compte que ses sentiments ont changé, mais Cayena ne semble pas le remarquer.
C’est un personnage charmant et adorable. Il s’inquiète beaucoup pour Cayena, qui se met souvent en dangers et ne compte pas trop sur lui.

Vous rajoutez à ces trois personnages aux passifs forts, une ribambelle de personnages secondaires. Cayena a juste trois alliés dans toute l’histoire, Vera qui est sa femme de chambre, Olivia l’héroïne du livre et Raphaël. Le reste des personnages sont pour la plupart des ennemis aussi fous, têtus que malins. Cayena a le don d’attirer les hommes dangereux. Ce qui la rend encore plus forte et belle. Alors qu’elle ne commence avec rien, elle arrive à changer son image et obtenir beaucoup de pouvoir. Elle n’est plus la simple femme que tout le monde sous-estimer.

The Villainess is a Marionette, web novel, light novel, corréen, traduit, review, web comic, avis, cayena

Conclusion

Ce web Novel est bon, il ressemble à un vrai jeu d’échecs, ou on voit une partie endiabler entre Cayena et son frère. Elle cherche vraiment à devenir libre tout en restant elle-même. Cette histoire parle beaucoup de l’emprise d’une personne sur une autre et le mal qu’elle peut faire. Quand on suit Cayena, on ne peut pas s’empêcher de s’inquiéter pour elle, tout en admirant son sang-froid et sa sournoiserie. Elle joue vraiment le rôle de la méchante et de la douce princesse quand il le faut.

Par contre, si vous cherchez un livre tourné sur la comédie, il vaut mieux passer votre chemin. De même pour la romance. Le livre est vraiment tourné sur les drames politiques et la psychologie. On trouve un peu de romance avec Raphaël, qui est une oasis de tendresse dans ce monde de fou. Mais l’histoire tourne vraiment autour de Cayena, qui cherche à survivre.
Il existe également un Web Comics du roman que je vous conseille de lire. Mais, vu son succès en coréen, il sera sûrement traduit en français.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

The Villainess is a Marionette, web novel, light novel, corréen, traduit, review, web comic, avis, cayena