Menu Fermer

Roman : La face cachée de Moon

Je commence la rentrée littéraire avec la sortie d’un nouveau roman : La face cachée de Moon.
Ce livre est dans le même genre que l’été d’un chien. Le héros est un chat, donc tout se passe selon son point de vue.
Ce roman est rempli de drame, d’horreur, de tendresse et de courage. Je l’ai écrit en m’inspirant des animaux qui sauvent leur maître. Soit à cause de leur métier (chien policier) ou de leur fidélité et amour sans failles pour leur propriétaire.

Roman, ebook, chat, chaton, animaux, enfant, thriller, drame, aventure, moon

C’est quoi, l’histoire ?

Cette histoire met en avant un chat, Moon, qui découvre que sa jeune maîtresse a été kidnappée alors que c’est la nuit. Il l’identifie grâce à son odeur et le surnomme « le monstre ».
Triste et anxieux, il décide de partir à la poursuite de cet homme. Ce qui le conduit dans une aventure sombre, où il risque sa vie pour sauver sa maîtresse des griffes de cet homme.

Voici le synopsis sur la 4éme de couverture :
« Moon, un chat, en revenant dans la chambre de sa maîtresse, découvre qu’elle a disparu.
Il découvre alors qu’elle a été kidnappée par un monstre.
Il se met alors à sa poursuite. Bien décidé à sauver sa maîtresse, quitte à perdre ses 9 vies
. »

Roman, ebook, chat, chaton, animaux, enfant, thriller, drame, aventure, moon

Où trouver le livre ?

Vous pouvez commander le livre via deux canaux, soit :
Directement sur la boutique.
Ou sur Amazon.
Vous pourrez le retrouver dans les festivals et salons avec sa nouvelle couverture.

Cette fois, le livre a droit à une version Ebook. Tout simplement, car j’ai décidé de participer au concours de Amazon « les plumes francophones ».
Je doute que je ne serais pas dans les finalistes. Mais je voulais vraiment mettre ce roman en avant, d’où le concours.
J’espère que ce livre vous plaira.
Bonne lecture.

Roman, ebook, chat, chaton, animaux, enfant, thriller, drame, aventure, moon

Comment choisir un nom pour ses personnages ?

La première chose qui vient en tête quand on écrit un livre, c’est de choisir le nom et le prénom de ses personnages. C’est leur identité. C’est comme ça que les lecteurs les reconnaîtront.
Chaque écrivain a sa manière de faire. Mais il existe des techniques pour vous aider à faire un choix parmi la panoplie de nom qui existe dans le monde.

Pourquoi le nom du personnage est-il important ?

Vous pourriez vous dire que prendre un nom au hasard suffit. Pas besoin d’être pointilleux.
Pourtant, il est très important de bien choisir un bon nom. Parce qu’en plus d’autre élément ceci permet de rendre compte de l’identité d’un personnage.

Ainsi, il est important de prendre en compte plusieurs points avant de choisir un nom :
Son sexe : Un nom masculin indiquera que le personnage est un garçon. Mais un nom unisexe peut être un atout si vous voulez jouer avec le lecteur.
Ses origines géographiques : Un personnage au nom Yang Xueni, fera croire aux lecteurs qu’elle est d’origine chinoise. C’est pareil pour les noms fantastiques.
Ses origines sociales : Un nom de personnage long peut signifier que votre personnage vient de la noblesse.
Son époque : C’est bête à dire, mais il y a des périodes où certains noms étaient à la mode. Comme Germaine, qui rappelle l’époque de nos grands-parents.
Sa personnalité/Histoire : Il arrive que certains auteurs choisissent un nom qui va avec la personnalité du personnage ou son origine. Un garçon venant d’un peuple d’herboriste a plus de chance d’avoir un nom en rapport avec la nature.

Bien sûr, ce ne sont pas des règles à suivre. Il arrive que des parents choisissent un nom, car ils l’ont aimé. C’est pareil avec vous, il faut avant tout choisir un nom qui vous interpelle, qui vous inspire.
Vous pouvez très bien broder une histoire autour de ce nom ou ne pas le faire.

ecriture, fantastique, fantasy, generateur, générer, heros, nom, pays, personnage, politique, site, ville, nom, prénom, choisir, choix, origine, livre, auteur, écrivain, roman, histoire, anecdote, méthode, social, classe,

Chacun sa méthode

Pour choisir un nom, il existe différentes méthodes. En voici quelque une :

Refléter l’origine du personnage

Dans ce cas, il faut choisir un nom qui va parfaitement avec l’histoire du personnage. Qui indique au lecteur l’origine du personnage, son passé.
D’où vient-il ? D’Afrique ? Du Japon ? Des elfes ? Vient-il de deux pays ?
De quelle classe sociale ? Noblesse ? Pauvre ? Un noble déchu ?
A-t-il un nom fort pour un guerrier ? Un érudit ? Un scientifique ?
Que cherchaient ses parents quand ils l’ont nommé ? Voulaient-ils lui porter chance ?
Plein d’autres questions peuvent venir se greffer. Comme le métier de ses parents. S’il y a des clans dans votre roman.
Bref, les noms qui sont faits avec cette méthode demandent beaucoup de recherche. Mais ils permettent de mettre de la profondeur dans votre récit. Surtout si vous créez votre propre monde.

Des jeux de mots

Ces noms sont souvent utilisés à des fins humoristiques. Certains jeux vidéo utilisent cette méthode pour créer un moment drôle avec le joueur tout en créant une attente.
Quel nom aura le prochain personnage que je croiserais ?
Le meilleur exemple est le jeu vidéo : Phoenix wright avec des personnages comme : Paul Defès, Dick Tektiv ou encore Docteur Sashoff.
Il faut aimer les jeux de mots et avoir de l’humour. Mais c’est assez amusant de créer de tel nom.

Anecdotes personnelles

Vous pouvez également nommer vos personnages par rapport à une anecdote que vous avez vécue.
Un moment fort, une rencontre inoubliable ou encore une personne chère.
Bref, un nom qui vous a marqué.
Il est important que votre personnage ait un nom qui vous inspire, qui vous donne envie de travailler avec.
Si c’est le nom d’un personnage qui vous a marqué dans votre enfance, ou le nom d’un personnage d’un film. Pourquoi pas ?
Par exemple, un de mes personnages dans un de mes romans s’appelle Manon, c’est en référence à une amie d’enfance.
Le plus important, c’est de ne pas mettre le nom et prénom complet de cette inspiration. Autant pour éviter le plagiat que pour garder la vie privée.

ecriture, fantastique, fantasy, generateur, générer, heros, nom, pays, personnage, politique, site, ville, nom, prénom, choisir, choix, origine, livre, auteur, écrivain, roman, histoire, anecdote, méthode, social, classe,

Attention à certaines choses

Quand vous nommerez vos personnages, vous risquez de rencontrer certains obstacles. En voici quelqu’un.

Ne tombez pas dans les clichés

Autant les noms révèlent des éléments de l’identité de vos personnages, autant, ils peuvent conduire vos lecteurs à avoir des préjugés sur vos personnages. Il faut bien faire attention de ne pas tomber dans les clichés ou vous courrez à la catastrophe avec un roman prévisible.
Une jeune fille au nom Japonais, n’est pas obligatoirement une écolière japonaise. Elle peut être une Américaine, avec des grands-parents émigrants, d’où son nom.
Un garçon, au nom bien français et ancien, n’est pas obligatoirement un jeune adolescent de l’ancien temps élevé à la campagne avec aucune culture. Il peut être un héritier venant de notre époque, ayant le nom de son père.

Ne vous faites pas influencer

J’ai parlé plus haut des noms s’inspirant de notre vécu et notre entourage. Dans ce cas, il faut faire attention que le nom que vous choisissez n’influence pas le personnage que vous allez créer.
Je m’explique. Dans le cas de « Manon », j’ai fait attention que le personnage ne soit pas une copie de mon amie. J’ai juste utilisé le nom, car il m’apportait de bons sentiments. Des sentiments que je voulais retranscrire sur ce personnage.

Évitez les noms imprononçables

Un des gros problèmes dans le cas de livre fantastique, fantaisie ou de science-fiction, ce sont les noms de plus en plus compliqués.
Ça peut être bien dans certains cas, surtout si vous maîtrisez bien cet art.
Mais des noms trop complexes, trop longs, avec plein de syllabes peuvent décourager le lecteur.

ecriture, fantastique, fantasy, generateur, générer, heros, nom, pays, personnage, politique, site, ville, nom, prénom, choisir, choix, origine, livre, auteur, écrivain, roman, histoire, anecdote, méthode, social, classe,

Générateurs et outils

Heureusement, il existe avec internet des outils pour vous aider à créer ou choisir un nom.
Le plus simple est d’utiliser des générateurs de nom.
Voici un article qui fait une liste de sites vous permettant de créer des noms de personnage/de ville/de lieu…
Vous pouvez également vous aider de livre ou site web de prénom pour bébé. Ils expliquent les significations et les caractères typiques des personnes portant ces prénoms. Un plus, si vous aimez des noms avec une signification profonde.

ecriture, fantastique, fantasy, generateur, générer, heros, nom, pays, personnage, politique, site, ville, nom, prénom, choisir, choix, origine, livre, auteur, écrivain, roman, histoire, anecdote, méthode, social, classe,

Fiche pour organiser l’intrigue de son roman

Une des plus grosses difficultés quand vous écrivez un livre c’est de s’organiser, surtout au niveau de l’intrigue. Plus un livre à un univers riche, plus l’écriture de son intrigue est compliquée.
Mais heureusement, il existe des moyens de s’organiser, sans y perdre la tête.

Pourquoi faire une telle fiche ?

Déjà pour pouvoir s’organiser et y voir clair. Car écrire un roman sans planifier l’histoire, tout en évitant de s’emmêler les pinceaux, c’est mission impossible. Puis ça permet de mettre ses idées aux clairs, de voir où toute l’histoire va, sans en perdre le contrôle lors de sa rédaction.

Puis surtout, ça permet de surmonter la page blanche. Un mal, que de nombreux auteurs feront face.
Le fait d’écrire brièvement et au clair l’intrigue chapitre par chapitre permet de surmonter ce problème. Vous n’avez pas le stress et la peur d’écrire entièrement votre livre. Ce n’est juste qu’un plan, une esquisse.

Fiche, organiser, planifier, plan, livre, roman, écrire, écriture, light novel, auteur, débutant, intrigue, histoire, Bullet journal, aide, planification,

Comment créer cette fiche ?

Le plus important est de séparer la fiche chapitre par chapitre. En laissant de la place pour lister le lieu, l’heure, les personnages qui participeront dans ce même chapitre. Puis laissez aussi une petite place pour noter les événements et intrigues principales qui vous aidera à écrire votre chapitre. Ces intrigues que vous ne pouvez absolument pas laisser de côté.

Vous pouvez faire cette fiche sur plusieurs supports, comme :
– Un tableau noir : pour l’avoir toujours en face de vous.
– Sur l’ordinateur, comme dans un fichier Word : pour pouvoir l’éditer rapidement et faire des sauvegardes.
– Sur des feuilles de papier : pour ceux qui aiment écrire à la main.
– Dans un cahier : pour le transporter où vous voulez.

Personnellement, je préfère la version cahier ou classeur, car j’aime écrire dehors ou dans un café. L’atmosphère est différente que dans un bureau. En plus, j’aime écrire à la main, je me sens plus inspirer. Mais ceci n’est que mon avis, chacun à ses préférences.
D’ailleurs, vous préférez écrire sur ordinateur ou à la main ?
Êtes-vous du genre à planifier ou tout faire d’une traite ?

Fiche, organiser, planifier, plan, livre, roman, écrire, écriture, light novel, auteur, débutant, intrigue, histoire, Bullet journal, aide, planification,

Organiser les intrigues de son roman avec un Bullet journal

Le mieux pour organiser son livre est d’utiliser un cahier du genre Bullet Journal. IL permet d’organiser son livre et de planifier ses journées. C’est facile à transporter et à personnaliser.
C’est pour cela que j’ai créé « le Bullet journal de l’écrivain » que vous pouvez retrouver sur Amazon.
Vous n’avez rien à faire, tous les tableaux et fiches sont faits, vous n’avez qu’à écrire, rayer et colorier selon votre humeur.
Vous verrez, ce recueil de votre livre deviendra très vite un indispensable.

Bullet journal, écrivain, écrivaine, auteur, livre, agenda, organisateur, planifié, créer, book, 2022,

Comment créer des personnages (principaux/secondaires…) ?

Quand vous écrivez un livre, la première chose à faire est d’imaginer l’histoire et les personnages qui l’habitent. Le problème, c’est que parfois vous ne savez pas comment créer un personnage qui puisse fasciner les lecteurs. Sachez qu’il y a certaines erreurs à éviter et certaines astuces à utiliser pour concevoir ses personnages.

Qu’est-ce qu’un bon personnage de roman ?

Déjà, il faut savoir que votre personnage et vous n’êtes pas la même personne. Cette réflexion paraît évidente en premier apport, mais beaucoup d’écrivains débutants retranscrivent leur trait dans leur personnage. Ce n’est pas forcément mauvais. Certain trait de vos caractères, vos expériences peuvent permettre de façonner votre personnage. Cela le rend même plus authentique, mais il faut faire attention à ne pas créer une version fantasme de vous.

Il faut aussi faire attention à ne pas créer une « Mary Sue », c’est-à-dire un personnage sans défaut. Personne ne veut l’histoire d’un personnage qui est parfait, trop intelligent, qui résout tous les problèmes rapidement. Ce type de personnage ennuiera très vite le lecteur. En plus, le lecteur ne pourra pas se sentir proche d’un tel héros.
Ainsi, votre personnage ne doit jamais être 100% parfait. Il doit avoir des hauts et des bas. Le livre ne doit pas qu’être centré qu’autour de lui. Les autres personnages doivent également être intéressant, sans quoi, le livre montrera juste que l’auteur à ses favoris.

Il faut également éviter les clichés. Tout en ne faisant pas non plus des personnages qui sortent totalement des cases. Il faut que le lecteur puisse le comprendre, être son miroir. Bref, il faut savoir maintenir un bon équilibre entre les deux. Ce qui paraît parfois difficile.

Une dernière chose, le personnage doit évoluer. Il ne doit pas obligatoirement tout réussir, mais grandir mentalement. Un personnage peut devenir une meilleure personne même en échouant. Il peut apprendre de ses erreurs.
Mais un personnage qui n’évolue pas, qui reste bête ou trop intelligent par exemple, ne sera pas intéressant. Il faut donc bien réfléchir à la courbe d’évolution de son personnage.
Par exemple, un personnage peut avoir un grave traumatisme social et évoluer petit à petit à cause des épreuves et apprendre à faire confiance aux gens.

Personnage, principal, secondaire, tertiaire, écriture, créer, imaginais, corps, caractère, personnalisé, erreur, astuce, fiche,

Combien de personnages dans un roman ?

Vous allez rire, mais je me suis posé cette question, le jour où on m’a refusé un manuscrit, car il y avait trop de personnages.
J’ai compris en lisant différents livres que le nombre de personnages dépend avant tout de la trame narrative. Dans un lieu clos, il faut peu de personnes. Mais un endroit comme une école de sorcier, il est logique qu’il y ait énormément de personnages.
Dans les deux cas, il faudra donner de l’épaisseur aux personnages. Sans quoi, le lecteur s’ennuiera.
Vous pouvez également vous aider du genre dans laquelle se classe votre roman. Une romance n’aura pas besoin de beaucoup de personnages. Alors qu’une histoire fantastique ou de science-fiction aura besoin d’un large panel de personnages.

Personnage, principal, secondaire, tertiaire, écriture, créer, imaginais, corps, caractère, personnalisé, erreur, astuce, fiche,

Comment créer un personnage ?

Que votre personnage soit le héros de votre livre, ou juste un figurant, il faudra faire une fiche de celui-ci. Ceci permet d’avoir les idées claires, mais aussi de mieux s’organiser.
Vous pouvez également faire des fiches dites de réserve. Ce sont des fiches de personnages que vous avez eus comme idée, sans pour autant écrire une histoire dans lequel les intégrer. Il suffira de les ressortir le jour où vous avez une histoire et cherchez un certain type de personnages.

Le nom de votre personnage

Certains auteurs vous diront que ce n’est pas la chose la plus importante, quand on débute dans la création d’un personnage. Mais je trouve ça important, qu’il ait une identité via un nom.
Certaines personnes choisissent le nom par rapport au caractère, ou créer le caractère à cause du nom.
Si vous n’avez pas d’idée, sachez qu’il existe des générateurs de nom pour vous aider.

>> Liste de Sites pour générer un nom de personnage/ville/créature…

Le physique de votre personnage

Pour créer un personnage, il faut mieux commencer par le corps. Déterminez son sexe, son physique, sa nature. Ainsi dans le cas de roman fantastique ou de SF, vous pouvez créer un personnage non humain. Dans ce cas, comment cette nouvelle race voit telle la société par rapport aux humaines. Il est important d’explorer ses certains points.
Vous pouvez également donner à votre personnage une caractéristique physique ou un objet qui pourra servir dans l’histoire. Comme un tatouage d’une tribu, une cicatrice qui rappelle un traumatise…
Après, le physique n’est pas si important, il existe des romans où le physique des personnages est peu évoqué et occupe une place limitée. Laissant juste le soin aux lecteurs de se servir de son imagination.

Par contre, il faut absolument éviter les apparences que l’on pourrait qualifier de « clichés ». Comme une espionne trop belle. Un personnage sans défaut ou un méchant laid. Évitez de faire comme tout le monde et essayez d’apporter du réalisme à votre personnage en lui trouvant quelques défauts.

Personnage, principal, secondaire, tertiaire, écriture, créer, imaginais, corps, caractère, personnalisé, erreur, astuce, fiche,

La psychologie de votre personnage

Votre personnage doit avoir un caractère, mais également une façon de voir le monde.
Le plus important dans la création du personnage est sûrement sa personnalité. Pour cela, créez son passé, pour pouvoir vous servir de celle-ci pour construire sa psychologie.
Ainsi, un orphelin n’aura pas la même idée de la famille qu’un enfant avec une famille aimante. Un personnage vivant dans la pauvreté n’aura pas la même conception de l’argent qu’un riche. De même qu’un personnage ayant vécu un traumatisme ne verra pas certaines choses de la même manière qu’un autre personnage.
N’hésitez pas à vous laisser porter par votre imagination et ne vous imposez pas de limites.

Attention : Les personnages secondaires et tertiaires n’ont pas besoin de passer par le même processus de travail que les personnages principaux. Les personnages secondaires ou tertiaires seront naturellement un peu moins travaillés, car l’histoire s’attarde moins sur eux.

Le vécu du personnage

Que ce soit le passé, le présent ou le futur, il faut écrire le vécu des personnages.
Déjà en écrivant le passé, vous pourrez mieux écrire la personnalité du personnage. Quant aux présents, il est intéressant d’écrire brièvement pour les personnages secondaires ce qu’il faisait derrière les personnages principaux. Certes c’est en arrière-plan et, parfois, vous n’utilisez pas ses données. Mais elles permettront d’étoffer les personnages. Ceci vous permettra même de créer des intrigues secondaires.
Ainsi, il faudra définir le lieu de vie, le travail ou même les habitudes de ses personnages.

Personnage, principal, secondaire, tertiaire, écriture, créer, imaginais, corps, caractère, personnalisé, erreur, astuce, fiche,

Petit questionnaire pour créer un personnage

Voici un petit questionnaire pour vous aider à créer le profil de base d’un personnage :

– Quel nom a mon personnage ?
– Quel est le sexe de mon personnage ?
– Quelle est la race (humain, extraterrestre, centaure…) de mon personnage ?
– Quelle est la religion de mon personnage ?
– Quelle est l’orientation sexuelle de mon personnage ?
– Quel âge a mon personnage ?
– Quel est le travail de mon personnage ?
– Où vit mon personnage ?
– Quels sont les défauts de mon personnage ? Les qualités ?
– Quels sont les hobbies de mon personnage ?
– Quelles sont les choses que mon personnage aime ? Déteste ?
– Mon personnage est-il en couple ? Marié ? Enfant ?

Personnage, principal, secondaire, tertiaire, écriture, créer, imaginais, corps, caractère, personnalisé, erreur, astuce, fiche,

Le Bullet journal de l’écrivain

Un des plus gros problèmes quand vous écrivez un livre, c’est sûrement de s’organiser. Par moments, vous notez une idée sur un papier, puis un autre, ainsi de suite… Jusqu’à en perdre quelqu’un dans le désordre de votre bureau.
Pour y remédier, j’ai eu une idée, créer un carnet qui sert à écrire son projet de livre, à planifier la sortie de votre œuvre, et même ses ventes.
Voici le premier livre de l’année 2022 : Le Bullet journal de l’écrivain

Bullet journal, écrivain, écrivaine, auteur, livre, agenda, organisateur, planifié, créer, book, 2022,

C’est quoi un bullet journal ?

Le Bullet Journal (ou Bujo) vient de l’anglais bullet, qui renvoie à l’organisation des informations par puces (« • », bullets, en anglais). Cette méthode d’organisation personnelle a été créée par le designer new-yorkais Ryder Carroll.
Le bullet journal est un système d’organisation personnalisable et qui n’est pas numérique, donc seulement sur papier. Son but premier est de permettre de s’organiser d’après ses objectifs, mais aussi d’optimiser son temps et sa créativité.
Ainsi, le Bullet Journal est entièrement personnalisable et créé sur mesure par son propriétaire avec son propre système de notation.
Le Bullet Journal est un outil pratique et ludique, entre l’agenda et le journal intime. Il accompagne la personne au quotidien, que ce soit dans ses tâches personnelles ou professionnelles, mais aussi dans ses loisirs et ses préoccupations diverses.

Que trouve-t-on dans ce livre ?

Vous trouverez dans ce Bullet journal spécial écrivain tout ce qu’il faut pour la conception de votre livre de fiction (Romance, quotidien, polar, horreur science-fiction, fantaisie et fantastique) en toute simplicité, mais également pour sa publication. Il vous aidera aussi à organiser vos dédicaces, ou vos salons littéraires.
Comme tout Bullet Journal, ce livre se veut le plus personnalisable possible. Vous pouvez dessiner, gribouiller, colorier tout ce que vous voulez ou laissez le livre aussi neutre qu’il est. Le but, c’est que ce journal vous ressemble. Il est simplement là pour vous guider et vous aider à vous organiser et pas à freiner votre imagination.
L’épaisseur du papier permet de colorier aux crayons de couleur, de tracer des lignes aux feutres ou aux crayons bille. Bref, il ne faut pas avoir peur de colorer ce carnet selon vos goûts.

Vous l’aurez compris, le but premier de ce carnet est de vous aider dans la création d’un livre. Le livre est divisé en quatre grandes sections soit :
Calendrier : pour organiser vos mois et noter votre évolution d’écriture.
Préparation du livre : pour créer entièrement votre livre et son univers, avec des fiches de personnages, de relation, d’arme, de créature, ou voire même faire la chronologie entière du livre.
Publication du livre : pour vous aider à publier votre livre, en mettant en avant des tableaux pour noter les coordonnées d’éditeur, des check-lists…
Suivi des festivals/dédicaces/ventes : pour vous aider à suivre la vente de vos livres, vous organiser pour un festival littéraire, ou faire le bilan de vente mois par mois.

Chaque année, une nouvelle version du Bullet journal sera publiée, vous permettant de créer un nouveau livre par an.

Bullet journal, écrivain, écrivaine, auteur, livre, agenda, organisateur, planifié, créer, book, 2022,

Où trouver le livre ?

Vous pouvez commander le livre via deux canaux, soit :
Directement sur la boutique.
Ou sur Amazon.
Le Bullet journal sera sous deux versions, soit :
– Une version brochée : Le livre est tout en couleur avec une couverture souple.
– Une version reliée : Le livre est en noir et blanc pour réduire le goût. Par contre, la couverture est rigide.

Bullet journal, écrivain, écrivaine, auteur, livre, agenda, organisateur, planifié, créer, book, 2022,