Menu Fermer

Liste des plateformes d’écriture

Souvent quand on écrit une histoire on ne sait pas si elle va plaire. On doute, on stresse. Il arrive même qu’on abandonne de peur d’être trop mauvais.
Alors, pourquoi ne pas montrer directement vos œuvres à un public ? Ça permet de faire le point sur son histoire, de progresser et surtout de se sentir soutenue.
ll existe sur internet des plateformes d’écriture qui permet de mettre en avant ses écrits, et surtout d’être suivis par une communauté. Un bon moyen pour faire de belles rencontres et évoluer dans le monde de l’écriture.

 

Voici une liste de sites qui permettent de publier en lignes vos histoires, mais également vos bandes dessinées. Il faut savoir que certains sont en anglais, il est donc recommandé d’avoir un certain niveau en langue, sinon vous pourriez utiliser tout le potentiel de ces plateformes.
J’ai essayé d’être la plus neutre possible sur ces sites, tout en mettant en avant ce que j’ai pu entendre à l’heure pour certains, vu que je ne les ai pas tous testés.

platerforme écriture BD (8)

Wattpad

Wattpad est une des premières plateformes d’écriture française, elle est donc très connue. Elle regorge de texte en tout genre, allant du prometteur ou navet. Les outils misent à dispositions et le traitement de textes sont vraiment bien pensé et facile à utiliser.
Malheureusement ce site étant populaire, c’est très dur de s’y faire une place et d’avoir son livre en première page. Si vous faites une histoire dans le genre romantique, c’est encore pire tellement le site en regorge. Une bonne plateforme, mais où il est très dur de s’y faire remarquer.

platerforme écriture BD (7)

Scribay

Scribay est un site assez connu dans le milieu de l’écriture. Son traitement de texte est semblable à Wattpad. Mais son système de lecture est une vraie révolution parce qu’il permet d’aider l’auteur à corriger les fautes de son texte. Si vous aimez écrire, vous trouverez aussi de nombreux défis littéraires. Bref, vous l’aurez compris, le plus de cette plateforme, c’est sa communauté. Elle est très active, à l’écoute et aide avec joie les auteurs débutants.

platerforme écriture BD (12)

Fyctia

Fyctia est une plateforme lancée par les éditions Hugo & Cie qui a mauvaise presse chez les auteurs. Il faut dire que le règlement est très mal écrit avec parfois des règles floues. En plus, pour publier un autre chapitre de son roman, il faut atteindre un certain nombre de votes, ce qui fait que la communauté n’est pas très accueillante.
Mais le pire reste les droits d’auteurs. Pendant 5 ans Fyctia garde votre texte et s’il est publié demande 10 % de votre salaire.
Un des avantages de cette plateforme, c’est l’opportunité de signer un contrat éditorial avec Hugo & Cie, en plus la concurrence y est moins rude que sur Wattpad. Bien sûr tout n’est pas à jeter sur ce site, c’est pour ça qu’il est dans la liste. Je vous conseille d’y faire un tour et de forger votre propre opinion.

platerforme écriture BD (3)

Atramenta

Atramenta est un site au design daté, mais qui offre de sacrés services. Au premier abord, on ne comprend pas que cette plateforme permet de publier ses textes au même titre que Wattpad, pourtant c’est le cas. En plus de proposer des services (ce n’est pas un éditeur à premier vu) comme l’impression de son livre ou la mise en ebook, vous pouvez aussi mettre à disposition votre livre gratuitement, pour qu’il soit vu et jugé par la communauté. Sincèrement, je ne suis pas encore inscrite dessus, mais j’ai entendu de bon retour à propos de cette plateforme, donc à tester, pour ce faire un avis.

platerforme écriture BD (4)

Welovewords

Welovewords est une plateforme, et aussi un réseau social pour auteur. Je ne peux malheureusement pas dire grand-chose sur ce site, car je n’y suis pas inscrite. Je sais juste qui il y a beaucoup de concours et que la communauté n’est pas vraiment actif. Par contre, je ne sais pas si cette plateforme est vraiment bien ou mauvaise, j’ai entendu des avis qui vont dans les deux directions. Donc un conseil, testez-la et faites-vous votre propre opinion.

platerforme écriture BD (13)

Webstory

Webstory est un petit site de publication de texte. Il n’y a malheureusement pas beaucoup d’auteurs ni trop de textes. D’ailleurs ces derniers sont avant tout des nouvelles, des journaux personnels ou des billets d’humeurs, vous trouverez très peu de romans. Au niveau du traitement de texte, il se veut très simple. De même, les livres avec chapitres ne sont pas très mises en avant, ils sont plus présentés chapitre par chapitre, donc c’est très dur de s’y retrouver. C’est assez dommage, car on sent un certain potentiel et un amour de l’écriture sur ce site.

platerforme écriture BD (10)

Inedits

Cette plateforme créée par la maison d’édition Inédit, offre la possibilité aux auteurs de coopérer pour écrire un récit. Une bonne idée, surtout pour ceux qui ont peur de la page blanche. Une même histoire peut avoir différentes orientations, en tant qu’auteur vous pouvez choisir de continuer celle-ci ou d’en faire une nouvelle. Ça permet de voir une histoire sous d’autre angle, avec parfois, des personnages inédits. Au premier abord, ça peut être troublant, mais ça permet de faire des exercices littéraires originaux. Un site a essayé absolument autant pour l’idée que pour s’exercer. En plus, la plateforme est jeune et continue d’évoluer.

platerforme écriture BD (14)

Oniris

Oniris un site que je ne connaissais pas, mais qui à l’air d’être vieux. Comme les autres plateformes, on y trouve des concours de nouvelles. La communauté est active et donne des conseils constructifs. Le site explique clairement qu’il est là pour aider les jeunes écrivains à évoluer, donc, si vous avez des doutes sur vos capacités et cherchez des gens tolérant et pédagogue pour vous guider, je vous conseille cette plateforme.

platerforme écriture BD (5)

Short Edition

Short Edition est un site qui prône les textes et les BD courtes. Le site est bien fait et il est actif au niveau des concours. Par contre, il faut faire très attention, si on est lauréat d’un prix, votre texte ne vous appartient plus. Vous aurez certes des droits d’auteurs sur votre histoire, mais vous ne pourrez plus le publier autre part.
Je ne connais pas vraiment ce site, j’ai entendu beaucoup de choses dessus, certaines mauvaises, d’autres bonnes. Je ne sais donc pas où me situer avec lui. Le mieux, c’est de le tester vous-même.

platerforme écriture BD (2)

Scribophile

Scribophile est malheureusement un site en anglais. Il offre les mêmes outils que Scribay, il est même très semblable au site français. Le seul problème, c’est que vous aurez du mal à trouver votre lectorat étant donné que celui-ci est avant tout anglais. Par contre, si vous êtes bilingue, et que traduire votre histoire ne vous gêne pas, alors jetez-vous à l’eau.

platerforme écriture BD (11)

Atavist

Atavist est également en anglais. Néanmoins, le traitement de texte est confortable, il permet d’illustrer ses textes avec des images ou des vidéos. Il existe aussi des modèles pré-fait permettant de donner du style à une publication. Le site propose également aux écrivains de vendre leurs contenus, donc de s’auto éditer.
La communauté est également plus mature que certains sites, mais il y a peu de lecteurs français, ce qui est très handicapant si vous voulez faire connaître vos histoires.

platerforme écriture BD (6)

404 Factory

404 Factory est un site créé par 404 édition, qui réunit les auteurs fan de Science-fiction, de fantasy, du fantastique ou des jeux vidéo. La plateforme est toute jeune et va sûrement évoluer au fil des années. C’est pour cela que le traitement de texte est très basique, mais il permet quand même de poster des images avec votre texte. Un des très grands avantages de 404 Factory est son concours annuel, qui donne une chance aux écrivains d’être publié par cette maison d’édition. L’autre gros point fort est sa communauté très active au niveau de l’écriture, leur groupe Facebook est rempli de questions et de bon conseil. C’est même dommage que cette communauté n’ait pas un forum sur le site pour partager leur passion commune.

platerforme écriture BD (1)

Mangadraft

Mangadraft est la seule plateforme qui permet de publier autant un manga, qu’un light novel. L’ambiance est vraiment bien, et le site est très actif. Vous pouvez publier plusieurs œuvres, les traduire et surtout les programmer. Le seul problème est la partie light Novel, qui n’a pas de traitement de texte, comme avec la section mangas, il faut poster des images. Ce qui est assez dommage.
Mais le site est en pleine évolution et une mise à jour de grande envergure va bientôt arriver. En espérant qu’il sera encore plus performant et aussi agréable à parcourir.

platerforme écriture BD (9)

Amilova

Amilova est un site qui permet de publier son manga, sa bande dessinée ou son comics. Il a l’avantage d’avoir une sacrée communauté et très actif. Il est vraiment bien si vous y allez en tant que lecteur. Par contre, si vous voulez publier, il faudra faire un dossier pour montrer vos capacités en dessin, donc, si vous débutez, votre dossier pourrait bien être refusé. De même depuis le nouveau design, j’ai personnellement du mal à m’y retrouver, c’est dommage, parce qu’il y a de vraies pépites sur cette plateforme.

 

auteur, avis, BD, collaboration, commentaire, communauté, ecriture, écrivain, internet, lecture, libre, littérature, nouvelle, plateforme, poésie, public, publier, roman, site, texte, light novel, mangas, web novel

Yume

Yume est une jeune plateforme créée par Maho éditions. Son but est de permettre aux auteurs de Light Novel et de mangas de publier leurs œuvres. Tout en permettant de faire des rencontres entre artistes. Ainsi ils veulent créer une base de données de scénaristes et d’illustrateurs, qui pourront ainsi se côtoyer, et même créer un projet ensemble.
Pour le moment, le site est tout neuf. Il est donc en bêta test et évolue chaque semaine par rapport aux demandes des membres. Mais Yume pourrait bien devenir plus tard un endroit incontournable pour lire des Mangas et Light Novels français.

auteur, avis, BD, collaboration, commentaire, communauté, ecriture, écrivain, internet, lecture, libre, littérature, nouvelle, plateforme, poésie, public, publier, roman, site, texte, light novel, mangas, web novel

Neovel

Neovel permet de publier ses Light Novels et ses romans. Au premier abord, il a l’air d’être une plateforme consacrée aux auteurs anglais. Mais il faut savoir que Neovel cherche à toucher des lecteurs français, donc, si vous êtes un auteur français, il ne faut pas hésiter à y aller. L’avantage de ce site, c’est qu’il y a une multitude d’outils pour permettre de surveiller la popularité de son œuvre. Les lecteurs ont également la possibilité de participer activement au livre, en laissant des commentaires, des votes ou en soutenant son auteur préféré.

Préparer son stand pour un festival/salon

Vous êtes décidé, cette année vous allez participer à un salon ou à un festival littéraire.
Mais avant de vous installer derrière votre stand, il faut d’abord le décorer. En effet, il ne suffit pas de poser vos ouvrages pour amener les lecteurs à les feuilleter ou les acheter. Il faut avant tout se démarquer.
Dans un salon, vous êtes plusieurs auteurs côte à côte, il faut donc attirer votre futur lecteur à venir vers vous. Pour cela, il faut que votre stand évoque votre univers et qu’il soit vu de loin.
Je vais donc vous présenter plusieurs stratégies, bien sûr vous n’êtes pas obligé de toutes les utiliser. Choisissez celle qui vous plaît et qui vous reflète le plus.

stand_festival_litteraire (2)

La décoration

C’est un peu la décoration de base que doit avoir un stand, elle doit mettre en avant votre univers ou suivre le thème d’un de vos livres. Elle doit être esthétique, harmonieuse et se démarquer des autres.

Une nappe : Lors d’un salon, la table, où vous devrez vous installer, sera souvent dépourvue de nappe ou alors elle sera en papier. C’est pour ça qu’il faut obligatoirement avoir une nappe sous la main. Sa couleur doit mettre en valeur la couverture de vos livres. Par exemple, une nappe claire mettra en avant les couvertures de livre sombre, ainsi de suite.

Des porte-livres : Au début, vous aurez tendance à mettre votre livre de présentation debout. Cependant, après un certain nombre de visiteurs, vous serez obligé de le remettre en position (s’il le veut bien). Le mieux est d’acheter des porte-livres, ils protègent votre ouvrage, le maintien en place et ils peuvent être personnalisés selon la thématique du stand.

La disposition des livres : Le mieux est de mettre vos livres à plat, la couverture au-dessus. Ceci va obliger les lecteurs à tourner le livre pour lire la 4 eme de couverture. Ce sera alors le bon moment pour engager la conversation et mettre en avant votre livre.

L’harmonie des couleurs : Une chose très importante, si vous avez un roman phare, il ne faut pas hésiter à faire un stand qui tourne autour de lui. Le mieux est de choisir les deux ou trois couleurs qui dominent la couverture et de les utiliser pour faire votre stand.

Des figurines, objets qui suivent le thème de votre livre : Parfois, il suffit d’un petit objet pour décorer votre stand. Iil doit juste avoir un rapport avec votre livre. Par exemple, un livre de cuisine peut avoir des ustensiles à côté de lui. Un livre policier peut avoir des menottes ou un objet rappelant le héros. Utilisez votre imagination pour agrémenter votre stand, mais attention, tout de même, de ne pas le surcharger.

stand_festival_litteraire (1)

Les accessoires

Vous n’êtes pas obligé de les avoir sur votre stand. Ces accessoires sont un plus pour attirer de nouveaux lecteurs, ou de leur donner envie de revenir plus tard sur votre stand. Ils servent à vous démarquer, mais aussi à promouvoir vos ouvrages.

Les cartes de visite : Une des premières choses à faire, surtout si vous avez une page Facebook, un twitter ou un blog. Si un visiteur ne prend pas de livre, invitez-le à vous suivre, peut-être qu’une œuvre future pourrait bien lui plaire. Votre carte de visite doit refléter votre personnalité, être claire et reconnaissable du premier coup.

Un kakemono : Une grande affiche qui met en avant soit vos livres soit votre personne. Certains auteurs adorent les kakemonos, d’autres n’en voient pas l’utiliser. Il permet néanmoins d’être vu de très loin lors des festivals. Je conseille de s’en faire une idée avant d’en acheter un, car l’investissement est assez grand.

Des affiches/posters : Faire des affiches de votre livre est relativement moins coûteux que de faire un kakemono. Il suffit de faire imprimer la couverture de votre livre, avec une brève présentation. Elle doit être simple. Vous pouvez y mettre également le prix, les avis positifs ou la catégorie du livre. Certains auteurs les vendent à côté du livre, d’autres les offrent gratuitement à l’achat du livre.

Des flyers : Il arrive que certains lecteurs n’osent pas vous approcher, à cause de leur timidité ou d’autres raisons. Le flyer est un bon moyen pour créer un premier contact et pour échanger sur votre livre. Ça invite aussi les lecteurs à revenir plus tard vers vous, et à se rappeler de votre ouvrage.
Vous pouvez faire un flyer par livre, ou un flyer par catégorie de livre (jeunesse, fantastique…)

Des marque-pages : Beaucoup de lecteurs apprécient les marque-pages, en plus de faire office d’outil pour lire, il sert aussi de flyers. C’est vraiment une pierre, deux coups. Si vous êtes du genre artistique, vous pouvez aussi vendre des marque-pages à côté, certaines personnes en font collection.

Des badges : Au même titre que les marques-pages, il sert autant de décoration que de promotions. Si votre univers est la fantasy, le fantastique ou la jeunesse, vous êtes sûr que vos badges auront un petit succès. Mais attention, ça demande un certain investissement.

Des bonbons : Beaucoup d’auteurs utilisent la tactique des bonbons. Personnellement, je suis contre. Au bout d’un moment, j’avais peur que les gens recouvrent mes livres de chocolat ou de sucre. En plus, ça n’a pas contribué à attirer beaucoup de monde. À tester tout de même pour vous faire votre propre opinion.

Le panneau Carte-bleu : Si vous avez la possibilité de prendre la carte bleue, il faut absolument l’indiquer sur un panneau. Beaucoup de lecteurs retirent du liquide avant un festival, mais parfois ils achètent trop de livres se retrouvant sans plus aucun billet. Ce serait dommage de rater une vente, car vous n’aviez pas de panneau pour avertir les visiteurs que vous preniez les cartes de crédit.

Les sacs en papier : Offrir un sac en papier lors de l’achat d’un livre est un petit plus lors des salons ou festivals littéraires. Le lecteur n’est pas encombré et en plus on peut glisser un flyer ou une carte de visite dans le sac.

stand_festival_litteraire (6)

La mise en valeur

Parfois, il suffit de quelques affiches ou étiquettes pour mettre en valeur ses ouvrages. D’un seul coup d’œil le lecteur sait si les livres lui plairont ou pas. C’est aussi un bon moyen pour mettre en avant une promotion ou une future sortie.

Les étiquettes de prix : Dans certains cas, il faut afficher les prix. Par exemple lors d’un marché de Noël, mais pendant un festival ou un salon littéraire, il est recommandé de ne pas le faire. Après c’est à vous de voir, certains auteurs mettent le prix d’autres non.

Les étiquettes de promotions : Si vous avez choisi de faire une promotion pour un de vos livres, il est conseillé de mettre une petite étiquette ou une affichette pour interpeller le lecteur. Plus elle est claire et voyante, plus vous aurez de chance d’attirer un éventuel lecteur.

Le portfolio de vos commentaires/chroniques : C’est un petit livret qui répertorie toutes les chroniques et tous les commentaires de vos livres. Les lecteurs aiment bien le feuilleté, en plus vous pouvez appuyer votre discours dessus. Il permet de faire remarquer que votre livre a plu à beaucoup de personnes. Le mieux est de souligner ou mettre en gras les titres des commentaires pour que le lecteur se fasse rapidement une idée du sujet. Ce portfolio est vraiment un plus, il faut absolument en avoir un sur son stand.

Le résumé ou extrait de vos livres : Parfois, il est utile de mettre un extrait ou un résumé de son livre en libre-service. Il permet d’ouvrir la conversation et de défendre son livre. En plus, le lecteur sait à quoi il a à faire, sans lire le portfolio ou la quatrième de couverture. Il garde aussi une trace du livre sur lui. Cette méthode peut être fusionnée avec les flyers ou les marque-pages.

stand_festival_litteraire (5)

Vos vêtements

En plus de décorer votre stand, il faut aussi penser à se mettre en valeur en tant qu’écrivain. Il faut déjà montrer que vous n’êtes pas qu’un simple visiteur, mais bien le créateur du roman. Il y a aussi des petites astuces pour rendre le festival littéraire plus supportable.

Le t-shirt aux couleurs du roman : Si vous le souhaitez, vous pouvez porter un t-shirt aux couleurs de votre roman. En plus, de présenter votre livre, il permet aussi de vous identifier comme un auteur. L’autre avantage, c’est que vous faites votre propre publicité lorsque vous parcourez le salon littéraire.

Un pull : Il est conseillé de prendre un pull pour les festivals. Le matin, il fait souvent froid surtout en hivers. Par contre, il faudra le retirer l’après-midi, car la température aura tendance à monter à cause du nombre de visiteurs.

Des baskets : Personnellement, je conseille vraiment de porter des baskets. Vous pouvez, certes, porter des talons, des bottines, mais, après une journée debout, vous aurez des douleurs au talon. Le mieux est de porter des chaussures confortables, qui ne deviennent pas désagréables après plusieurs heures.

Des vêtements qui suivent la thématique de votre livre : Si votre livre est du genre fantastique, fantasy, science-fiction ou à son propre style vestimentaire, pourquoi ne pas vous habillez ainsi ? Vous serez rapidement remarqué et les visiteurs seront du premier coup d’œil le thème de votre livre. En plus, ça vous permettra de vous amuser et peut être d’entamer une discussion.

stand_festival_litteraire (3)

Conclusion

Vous l’aurez compris, un bon stand, c’est une table qui met en avant vos livres et vous aussi. Il doit attirer l’œil et amener le lecteur à venir vous voir.
Ainsi, un stand doit toujours évoluer. On teste une stratégie, plus on en arrête une autre, il faut hésiter à essayer encore et encore. Si vous sortez un nouveau roman, il faut parfois changer radicalement de thématique. De même, si vous avez vraiment beaucoup d’ouvrages, il ne faut pas avoir peur de prendre plusieurs tables pour avoir un stand plus clair et plus harmonieux.
Toutefois, il ne suffit pas que d’une belle décoration pour vendre ses livres, il faut aussi savoir les mettre en avant et parler avec le potentiel lecteur. Mais ce sujet sera dans un autre article.

stand_festival_litteraire (4)

Comment participer à un festival/salon littéraire ?

Votre livre est enfin publié, vous n’avez qu’une chose en tête, trouvée des lecteurs qui apprécieraient votre ouvrage. Vous avez donc dans l’idée de participer à des salons ou des festivals littéraires.

Le problème, c’est par où commencer ?
Pas de panique, ce n’est pas si compliqué de trouver une manifestation littéraire, surtout quand on sait où chercher. Le plus dur dans l’histoire, c’est de s’armer de patience, car, après cet inscrit, il faut parfois attendre plusieurs mois avant de poser ses livres sur un stand.

Où chercher ?

Les forums: Il existe de nombreux forums pour écrivains sur internet, et aussi des lieux où d’autres auteurs se rassemblent. Il est certain que de nombreux écrivains participent à des festivals, n’hésitez donc pas à leur poser des questions. D’autres postent parfois de longues listes indiquant les manifestations dans leurs Régions pour aider les autres auteurs, dans ce cas n’hésitez pas à les assister à votre tour en proposant ceux que vous connaissez.

Les groupes Facebook : Beaucoup de groupes Facebook tournent autour des festivals comme : « Salons littéraires et Festivals » ou encore « Connaître les futurs salons « littéraires » ». Il ne faut pas avoir peur de s’y inscrire, surtout que c’est une vraie mine d’information, avec, parfois, les formulaires d’inscription.

Les journaux locaux : Les journaux locaux, comme « La Nouvelle République » met souvent en avant les manifestations culturelles autour du livre. Il ne faut pas hésiter à noter les noms des organisateurs et de les contacter en mentionnant l’article où l’on parle d’eux. Il arrive que des journaux postent leur article sur leur site internet, une petite recherche par mot-clé permet en trouver les festivals ou salons qui ont eu lieu l’année d’avant et de ce faire une petite liste indicatif.

Les sites web/blogs d’auteurs : C’est peut-être l’une des façons les plus simples de trouver un festival littéraire. Beaucoup d’auteurs ont des sites web ou blogs où ils présentent les salons auxquels ils vont participer. Mieux encore certains mettent même leur avis sur l’ambiance et l’organisation des salons, ce qui fait gagner pas mal de temps.

Les associations littéraires : Il existe des associations qui tournent autour des auteurs et des livres. Ces associations sont souvent mises au courant des manifestations qui ont lieu dans leur région. C’est un bon moyen de se renseigner rapidement. Le problème, c’est qu’il faut parfois adhérer à l’association pour pouvoir avoir ces informations.

Site : Les dédicaces : Les dédicaces est un site web qui a un moteur de recherche destiné à promouvoir et recenser les séances de dédicaces des auteurs ou artistes. Vous pouvez ainsi trouver les librairies, les magasins et les festivals qui accueillent les auteurs. Un bon moyen de gagner du temps, surtout au niveau des structures qui font des rencontres d’écrivains.

Site : Ciclic : Ciclic est un site pour les auteurs venant des régions du Centre-Val de Loire. Chaque année, il met à disposition un PDF avec la liste de toutes les manifestations littéraires, trié par date et régions. Vous trouvez l’e-mail, l’adresse et le numéro de téléphone des organisateurs. En plus, ce site est une vraie mine d’informations autant pour les auteurs que pour les éditeurs.

participer_salon_festival_litteraire (1)

Comment choisir ?

Vous avez une liste complète des salons et festivals qui a lieu en France. Maintenant, il reste plus qu’à faire le tri, car malheureusement vous ne pouvez pas participer à toutes ces manifestations littéraires. Il faudra donc prendre en compte plusieurs critères.

La proximité : Quand on est auteur, il faut parfois se balader avec plusieurs cartons de livres, donc il faut mieux privilégier les festivals pas très loin de chez soi. Bien sûr, on peut prendre le train ou utiliser une voiture. Mais il faut prendre en compte qu’un billet coûte cher, et l’essence aussi. Il faut donc être sûr que le salon soit rentable.

Le thème : Il arrive que des festivals ou salons littéraires aient un thème. Si votre ouvrage s’inscrit dans celui-ci, c’est un bon moyen de viser votre public cible. Un festival fantastique aura obligatoirement des fans du genre. Un bon moyen d’agrandir son nombre de lecteurs.

Les frais : Il faut bien calculer les frais que va vous engendrer le festival. Parfois, la manifestation est gratuite, mais se situe loin donc le transport peut goûter cher. Si le salon est sur plusieurs jours, il faudra prendre en compte l’hôtel. Dans d’autres cas, c’est le stand qui a un prix exorbitant. Donc avant de s’inscrire il faut bien prendre en compte les chiffres. Un festival est là pour vous faire connaître, avoir des lecteurs, mais pas pour vous ruiner.

Vos goûts personnels : Il arrive qu’un salon ait une place très importante dans votre coeur. Soit, il est votre premier festival en tant qu’écrivain, il vous permet de voir des auteurs que vous chérissez, de faire du tourisme ou voir votre famille. Peu importe, les raisons, s’il est vraiment important pour vous, il ne faut pas hésiter. Être auteur, c’est aussi se faire plaisir.

Les informations : Une des choses à faire avant de valider un festival est si possible de lire les avis d’autres auteurs. Avoir leur témoignage permet d’en savoir plus sur l’organisation, la fréquentation, l’ambiance du salon. Toutefois, n’oubliez pas, une mauvaise expérience pour un autre auteur ne l’ait pas obligatoirement pour vous. Mais ça permet d’éviter les surprises.

participer_salon_festival_litteraire (2)

Comment postuler ?

Vous avez enfin décidé des salons et festivals auxquels vous allez participer. Il est maintenant temps de postuler, rien de compliquer, surtout que les organisateurs de salons sont toujours contents que l’on soit intéressé par leur événement. Vous avez peu de chance d’essuyer un refus. Il faut juste savoir une chose, il faut absolument s’y prendre quelques mois en avance, sinon vous risquez de passer à côté.

Par le formulaire de contact sur le site web du salon : C’est la démarche la plus courante, de nombreux festivals ont des sites web pour présenter l’événement. Il suffit parfois de remplir un formulaire d’inscription et de lire le règlement. Par contre, par moment vous aurez qu’un simple formulaire de contact, dans ce cas, il faudra envoyer une demande renseignement pour pouvoir établir le premier contact.

Par les réseaux sociaux : Quand le festival est jeune ou petit, il arrive qu’il n’y ait aucun site web, dans ce cas la manifestation est présentée via une page Facebook. Vous pouvez liker la page, laisser un commentaire ou même envoyer un message privé pour prendre contact et vous renseigner sur l’événement.

Par e-mail/téléphone : Il arrive malheureusement qu’on ne trouve que l’e-mail ou le numéro de téléphone de l’organisateur (mairie, associations…) dans ce cas, il faut prendre contact en mettant en avant ses ouvrages, dire pourquoi on veut participer et demander des renseignements. Pour ma part, j’ai contacté beaucoup de festivals par ce moyen, il ne faut vraiment pas avoir peur de « déranger ». Les organisateurs se montrent toujours prévenants et sont vraiment heureux de découvrir un nouvel écrivain.

participer_salon_festival_litteraire (4)

Petits conseils

Pour terminer, voici quelques petits conseils pour vous faciliter la tâche dans votre quête des festivals ou des salons littéraires.

Mettez-vous, en avant : lors de votre prise de contact avec les organisateurs, n’hésitez pas à mentionner tout ce qui peut valoriser votre candidature, comme le thème de vos livres, que vous êtes un auteur local, les salons auxquels vous avez déjà participé… Si vous avez un dossier de presse de vos livres, c’est encore mieux, car il compile toutes ces informations en un fichier.
Votre site web/blog/page Facebook : Votre site web ou même votre page Facebook peut vous servir de vitrine et vous permettre de vous présenter plus en détail. Il faut donc la mettre en avant lors des candidatures et qu’elle soit impeccable.
La deadline : La deadline c’est-à-dire la date limite, où l’on peut s’inscrire, change avec chaque festival littéraire. Il faut toujours s’y prendre très en avance, genre 2 à 4 mois avant la date du dite salon. Il arrive parfois qu’il faille s’y prendre 7 à 9 mois en avance selon la notoriété de la manifestation. Le mieux est de tenir une liste des deadlines pour ne pas avoir de surprise l’année suivante.
Soyez organisé : Il faut vraiment avoir un planning et une check-list pour les festivals. Savoir quand il faut demander le formulaire d’inscription, si l’on a bien envoyé le chèque, si l’on a réservé l’hôtel ou si l’on a pris le plateau-repas, permet un gain de temps et évite surtout de paniquer au dernier moment.
Faite un bilan financier : Notez la liste de vos livres vendus, le coût du festival, le prix du déplacement… permet de savoir si le festival est rentable ou non, et surtout de savoir si l’année prochaine vous y retournez ou pas.
Préparez votre stand : Il y a beaucoup de conseils à détailler sur le sujet, ce sera donc dans un prochain article.

participer_salon_festival_litteraire (3)