Menu Fermer

Review : Endo and Kobayashi’s Live Commentary on the Villainess

Présentation

Endo and Kobayashi’s Live Commentary on the Villainess traduit grossièrement en français « Le commentaire en direct d’Endo et de Kobayashi sur la méchante » est un Light Novel japonais écrit par Enoshima Suzu et illustré par Eihi. L’histoire compte actuellement 2 tomes et elle complète.

La quatrième de couverture

«『Elle met toujours ce visage grincheux même si elle n’est pas si bouleversée ! Oh, pourquoi ne peut-elle pas être honnête avec elle-même… !? 』
『Elle est une tsundere, après tout ? Lorsque ses niveaux d’embarras dépassent une certaine limite, elle explosera en colère.』
Alors qu’Endo-Kun réagit passionnément aux bouffonneries de Lady Liselotte, la méchante d’un jeu Otome, Kobayashi-san offre une explication minutieuse de son comportement tsundere.
Soudain, une personne pouvait entendre sa voix. Le fiancé de Liselotte, le prince Siegward.
C’est là que cette histoire commence. »

Avis

L’histoire commence par le prince Siegward qui étudie dehors avec Finne alors qu’ils sont surpris par sa fiancée Lady Liselotte. C’est alors que le prince entend la « Voix des Dieux ». Un don que seule la famille royale a.
Il apprend grâce à ces voix que Liselotte n’est pas une femme mauvaise, c’est juste une tsundere qui l’aime et à du mal à exprimer son amour.
Sauf que ces dieux sont en fait deux lycéens, Endo et Kobayashi qui joue à un jeu Otome tout en le commentant. Ils sont alors étonnés d’apprendre que le prince les entend et que le jeu prend vie devant eux. Les personnages changent, évoluent, se montrant de plus en plus indépendants du script. Endo et Kobayashi jouent-ils vraiment à un jeu vidéo ?

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, fantasy, romance, royaume, prince, royauté, jeu vidéo, otome game, jeu otome, drague, romantique, drôle, méchante,

L’histoire montre deux tableaux. Nous avons déjà les dieux Endo et Kobayashi, deux lycéens, qui ont comme passe-temps de commenter des jeux otome. Ils jouaient au jeu quand ils ont remarqué que le prince les entendait. Après ça, ils continuent leur activité tout en aidant le prince. Toutefois, ils ne révèlent pas toute l’intrigue du jeu au prince de peur que l’histoire change trop.
Ces deux adolescents montrent beaucoup d’affection aux personnages, faisant tout pour les guider vers la meilleure fin possible.

Puis nous avons le second tableau, celui du jeu. Comme tout jeu Otome classique, nous avons l’héroïne qui est Finne, la méchante qui est Liselotte. Puis les personnages à conquérir comme le prince.
Malheureuse ou heureusement, grâce à l’intervention de Endo et Kobayashi, le prince Siegward découvre les vrais sentiments de sa fiancée. Il se met au fur et à mesure à remarquer le charme de Liselotte, et en tombe amoureux. L’histoire change, ainsi que les relations. Par exemple, Finne devient ami avec Liselotte, et tombe amoureux d’un tout autre personnage.

Ne vous attendez pas à des intrigues compliquées comme les autres Light Novels que j’ai recommandés. Certes, il y a des petites révélations, mais rien de grandiose. L’histoire tourne plutôt autour des relations des différents personnages. Ainsi, on découvre que les personnages du jeu en suivant le script ne vivaient pas nécessairement une vie heureuse, car leur sentiment était contrôlé ou mis de côté.
Endo et Kobayashi vont vite comprendre que leurs personnages préférer sont bien plus profond qu’ils ne le croyaient.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, fantasy, romance, royaume, prince, royauté, jeu vidéo, otome game, jeu otome, drague, romantique, drôle, méchante,

Conclusion

C’est un Light Novel avec une histoire douce, mignonne et drôle. L’auteur met en avant une intrigue pas compliquée, mais qui se laisse lire. On en ressort avec le sourire.
Les personnages sont très charmants et on s’attache très vite à eux. Ils ont chacun leurs charmes, peur et caractère, les rendant vivants. De plus, voir du point de vue du prince et des joueurs, rajoute un plus dans le récit. On voit le monde de l’intérieur, mais aussi de l’extérieur, montrant parfois que nos deux lycéens sont impuissants à certaines situations, alors qu’ils veulent aider.
Un bon livre, qui a eu droit à une adaptation en mangas.

Avez-vous lu ce Light Novel ? Qu’en avez-vous pensé ? Quels autres livres de ce genre avez-vous lus et apprécié ? Quel autre Light Novel me recommanderiez-vous ?

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, fantasy, romance, royaume, prince, royauté, jeu vidéo, otome game, jeu otome, drague, romantique, drôle, méchante,

 

 

Review : Tearmoon Empire Story

Présentation

Tearmoon Empire Story traduit grossièrement en français « l’histoire de l’empire Tearmoon » est un Light Novel japonais écrit par Mochitsuki Nozomu et illustré par Gilse. L’histoire compte actuellement 8 tomes et elle est toujours en cours.

La quatrième de couverture

«« Pourquoi cela arrive-t-il… ? »
Murmura devant la guillotine, Mia Luna Tearmoon, la princesse du grand empire Tearmoon.
Le visage des gens, qui l’entouraient, était rempli de haine. Aux mains du peuple révolté, qui n’a pas résisté à des taxes lourdes, Mia fut exécutée sur la guillotine.
Mais quand elle se réveilla, elle était dans son grand lit, huit ans en arrière.
Pendant un instant, était-ce juste un rêve ?
Mia était sûre d’avoir rêvé, jusqu’à ce qu’elle voie son journal intime taché par son sang sur son chevet.

Mia n’est pas une fille vicieuse, mais elle ne pouvait pas comprendre la douleur des autres ni le fait qu’ils aient faim. Quand elle réalisa son erreur, c’était trop tard.
Heureusement elle se réincarna dans le passé. Sur la base de son journal taché de sang et de ses propres souvenirs, elle va changer les choses.
Pour sauver l’avenir de l’empire ?
Pour les nombreux soldats tués par la guerre civile ?
Pour sauver les gens de la famine ?
Non, son but : « C’est pour éviter le destin de la guillotine ! »»

Avis

Mia est une princesse de l’empire de Tearmoon, elle a été renversée du pouvoir par le peuple lors de la révolution. Elle mourra, guillotiner devant une foule en colère.
C’est alors qu’elle se réveillera huit ans en arrière. La seule chose qu’il lui rappellera que tous ces événements ne sont pas, un rêve est son journal intime taché de son sang.
Mia décide alors d’agir en changeant le destin. Pour cela elle se sert de sa mémoire, de son journal intime et s’entoure de gens capables.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasy, romance, réincarnation, passé, royaume, empire, révolution, prince, princesse, royauté,

Mia est une princesse égoïste, qui ne pense qu’à elle et qui n’a pas de cerveau. Elle n’a pas vu que son peuple avait faim et c’est retrouvé en prison avant de finir à la guillotine. La seule personne qui est restée à ses côtés est Anna sur servante.
Ainsi, en prison elle a appris l’humilité et le fait de vivre avec rien. C’est en face de la guillotine qu’elle a comprise qu’elle ne survivrait pas. Alors qu’elle meurt, elle se réveille huit en arrière bien vivantes.
Mia comprend vite que ce qu’elle a vécu est réel. Son premier geste est de mettre à ses côtés Anna, sa fidèle servante et de s’entourer de gens compétents. Avec ses souvenirs et son journal intime, elle change le futur pour éviter la famine. Puis elle change ses futurs ennemis en alliée.
Mia évoluera, mais juste un peu. Elle reste une fille simplette, un peu égoïste, mais elle comprend le fait d’avoir faim, peur et d’être démunie. Toutefois, elle a toujours du mal à expliquer ses intentions, ce qui amène les gens qui l’entourent à un peu trop la surestimer.

Beaucoup de personnages graviteront autour de Mia. Il y a Anna sa fidèle servante et son bras droit, qui se montre efficace et aide étonnamment bien la princesse. Ludwig, un homme très intelligent, qui veut changer le système. Il voudra faire de Mia la future impératrice, en croyant qu’elle est la sagesse de l’empire, alors que c’est lui qui fait plus de la moitié du travail.
Puis, il y a le prince Abel, un allié de taille et surtout un doux amoureux de jeunesse. Puis le prince Sion, le premier amour de Mia, qui sera cette fois son ennemi juré. C’est lui qui la condamne à la guillotine. Elle a peur de lui et tentera de l’éloigner d’elle.

L’auteur démontre bien que Mia n’est pas une lumière, elle suit beaucoup ses instincts primaires. Toutefois, elle arrive à s’entourer de gens capables pour changer le futur. L’histoire paraît simple au premier abord, mais au fur et à mesure des chapitres on comprend que toute cette révolution n’aurait jamais pu être prévue. Tout a été programmé par une organisation.
Mia, et les autres royaumes dansent dans la paume de cette organisation. Sauf que Mia a réussi à casser ses fils sans le savoir. Bref, l’auteur a écrit une histoire, douce, drôle tout en mettant une intrigue intéressante.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasy, romance, réincarnation, passé, royaume, empire, révolution, prince, princesse, royauté,

 

Conclusion

Ce Light Novel introduit l’histoire de tout un royaume avec sa complexité par les yeux de Mia. Une princesse simple, égoïste, mais qui a appris à suivre son instinct et à suivre les gens plus sensés qu’elle. Elle apprend à regarder autour d’elle et ne plus être le centre du monde. Toutefois, elle ne devient pas une jeune fille omnipotente, elle reste humaine, ce qui la rend presque digne à être une bonne impératrice.
L’histoire rassemble beaucoup de quiproquos. Les gens se font une idée de Mia ou des situations selon leurs personnalités. Ce qui nous amène, nous lecteurs, qui entendons et voyons tout à rire de la situation.
Un Light Novel simple, drôle et qui détend, tout en étant intéressant. Sachez que ce roman a été adapté en mangas.

Avez-vous lu ce Light Novel ? Qu’en avez-vous pensé ? Quels autres livres de ce genre avez-vous lus et apprécié ? Quel autre Light Novel me recommanderiez-vous ?

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantasy, romance, réincarnation, passé, royaume, empire, révolution, prince, princesse, royauté,

Review : Slow Prison Life

Présentation

Slow Prison Life traduit grossièrement en français « La lente vie en prison ! » est un Light Novel japonais écrit par Yamazaki Hibiki. L’histoire compte actuellement 2 tomes et elle est complète.

La quatrième de couverture

« Lors d’une soirée dans le palais royal, Rachel, la fille aînée de Duke Ferguson, a été condamnée par le Prince Elliot pour les péchés, qu’elle ne se souvenait pas d’avoir commis. De plus, leur engagement a été annulé. Rachel a expliqué à tout le monde qu’elle n’avait pas commis les actes dont on l’accusait. Mais elle a été tout de même traînée hors du lieu de la fête et jeté dans le donjon du palais.

C’est alors que Rachel pensa :
“Hourra pour mes vacances ! Plus d’éducation pour devenir reine, plus aucun serviteur bruyant ! Aujourd’hui, marque le début de mes longues vacances ! ”

Entre profiter de toutes les préparations qu’elle avait faites pour cette occasion et harceler constamment le prince ennuyeux, Rachel va profiter pleinement de sa lente vie en prison ! »

Avis

Rachel, la fille aînée de Duke Ferguson, lors d’une fête dans le palais est accusée d’avoir maltraité Margaret la fille d’un baron. C’est le prince Elliot qui accuse sa fiancée Rachel. Rachel se refend, mais se retrouve quand même emprisonnée dans le donjon du château.
Mais bizarrement, Rachel ne semble pas chamboulée par cet événement. Au contraire, elle fait rapidement venir derrière ses barreaux un lit, des meubles, des livres, bref tout ce qu’il faut pour vivre de belles vacances. Loin du stress, loin des cours et surtout loin des serviteurs agaçants qui lui prenaient la tête.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantaisie, fantasy, prison, méchant, vie, vacance, prince, rivale, fiancé,

Rachel est une jeune fille très réfléchie, sérieuse, et qui semble adulte avant l’âge. Elle est mûre, calme et digne d’être une souveraine, c’est d’ailleurs à cause de son tempérament qu’elle a été choisie pour devenir reine et a été fiancée au prince Elliot. Sauf, que tout ceci est faux. Rachel est une fille réfléchie, mais colérique, qui se venge facilement. Elle se sert de son cerveau pour réduire ses problèmes à néant. Mais surtout, elle est faignante, elle n’aime pas travailler dur. Il faut dire que depuis qu’elle est petite, elle n’a jamais eu un moment à elle. Donc elle complote un moyen pour être en vacances. C’est simple, personne ne la dérangera si elle est en prison.

Tout le livre n’est qu’une comédie ambulante, avec comme seul lieu la prison ou vie Rachel. Accompagnée de fidèle serviteur, elle rend la prison rapidement confortable. Elle montre ainsi qu’elle peut faire rentrer des choses à l’intérieur de la prison au détriment du prince.
Prince qui ne supporte pas Rachel, qui aggrave son sentiment d’infériorité. Pour lui les femmes doivent se plier à leur mari, être faibles, fragiles, comme sa nouvelle copine Margaret.
Vous l’auriez compris, le prince est détestable, mais, au fur et à mesure du livre, il devient pathétique. Rachel lui en fait voir de toutes les couleurs, au point que le prince frôle la crise cardiaque à force de se mettre en colère.

L’auteur, dans le ton de l’humour, nous montre comment notre méchante arrive à contrôler tout le monde derrière les barreaux. Elle arrive facilement à faire des soirées pyjama, à boire un coup avec de grands nobles, sans que personne ne puisse réagir. En prison elle est chez elle. Elle peut dormir, lire, et se reposer, même si le prince tente de l’embêter. Rachel est une personne fort mentale et physiquement, qui n’a pas peur d’utiliser son cerveau ou ses poings pour résoudre les problèmes. C’est justement ça qui rend certaines situations drôles.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantaisie, fantasy, prison, méchant, vie, vacance, prince, rivale, fiancé,

Conclusion

Un bon Light Novel, écrit pour faire rire. Il n’y a pas de situation compliquée, elles sont plus absurdes. Il n’y a pas de complot politique complexe, mais des retournements de situation grotesque. Bref, ce livre est là pour faire sourire et faire passer un bon moment.
Rachel est un personnage attachant, car bien décrit. Elle n’est pas parfaite et à même beaucoup de défauts, mais elle n’a pas honte et s’en sert comme force pour rendre fou le prince.
Un bon livre, qui fait passer le temps, à lire si vous avez un coup de mou.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

LN, light novel, web novel, japon, japonais, roman, livre, aventure, fantaisie, fantasy, prison, méchant, vie, vacance, prince, rivale, fiancé,

Review : Ascendance of a Bookworm

Présentation

Ascendance of a Bookworm traduit en français «La Petite Faiseuse de Livres» est un Light Novel japonais écrit par Kazuki Miya et illustré par Shiina You. L’histoire compte actuellement 25 tomes et il est toujours en cours de publication.
Sachez que le livre est édité par LaNovel-Edition en France. Le roman a également été importé en mangas et en anime.

La quatrième de couverture

«Un rat de bibliothèque qui avait finalement trouvé un emploi de bibliothécaire dans une université a malheureusement été tué peu de temps après avoir obtenu son diplôme universitaire.

Elle renaît sous le nom de Maïn, la fille d’un soldat dans un monde où le taux d’alphabétisation est faible et les livres rares. Peu importe combien elle voulait lire, il n’y avait pas de livres autour.
Qu’est-ce qu’un rat de bibliothèque peut faire sans livres ?
Faites-les, bien sûr.

Son objectif est de devenir bibliothécaire !
Pour qu’elle puisse à nouveau vivre entourée de livres, elle doit commencer par les fabriquer elle-même.»

Ascendance of a Bookworm, livre, light novel, japon, japonais, lanovel, France, traduit,

Avis

Motosu Urano, une étudiante japonaise passionnée de livres, a enfin obtenu un travail de bibliothécaire. Elle meurt écrasée sous une pile de livres lors d’un tremblement de terre.
Avant de s’éteindre, elle émet le souhait de se réincarner dans un monde où elle pourra lire des livres pour toujours.
Elle se réveille alors dans le corps maladif d’une fille de cinq ans nommée Maïn. Elle découvrira avec horreur que dans ce monde les livres sont rares et fournis uniquement aux nobles. Étant née dans une famille pauvre, Maïn n’aura pas accès à son objet de toutes ses affections.
Toutefois, Maïn ne perd pas courage, vu qu’elle a conservé ses souvenirs de sa vie antérieure, elle se met en tête de créer et d’imprimer ses propres livres pour pouvoir lire à nouveau.
Mais pour cela, il va falloir commencer par la base, créer du papier.

Ascendance of a Bookworm, livre, light novel, japon, japonais, lanovel, France, traduit,

Maïn se réincarne dans une jeune fille maladive et frêle, venant d’une famille pauvre. Elle sera entourée d’un père soldat, d’une grande sœur et d’une mère. La fragilité de Maïn est due à une maladie rare connue sous le nom de « mangeuse de vie ». Elle se compose de fortes fièvres se déclenchant à chaque fois que l’hôte est soumis à une trop forte émotion, du stress ou à un effort. La maladie, mal connue du peuple, a d’ailleurs emporté la Maïn d’originale lorsque Urano se réincarne dans son corps. Le seul moyen de survivre à cette maladie est de soit naitre noble pour acheter un artefact pour soigner le mal ou promettre allégeance à un noble qui fournira ledit objet.
Hélas, Maïn n’a aucun des choix à disposition. De plus, il lui faudra un moment pour comprendre le fonctionnement de cette mystérieuse maladie.
De plus, Maïn, préfère s’occuper de sa quête de création de livres, que de sa propre santé au grand dam des gens qui l’aiment.
Maïn est obsédée par les livres, au point que les créer lui donne une détermination assez grande pour tenir face à la fièvre.
De plus, étant une femme, cultivée dans sa vie antérieure, elle crée beaucoup de choses pour pouvoir financer son objectif. Ainsi de nombreuses personnes seront intéressées par le talent de Maïn, qui soit bon ou mauvais.

Maïn sera accompagnée de nombreux personnages qui l’aideront dans sa quête. Le personnage qui la suivra de près sera Lutz, l’ami d’enfance de Maïn, qui sera la force et les jambes de notre héroïne. Il est le premier à soupçonner que Maïn n’est plus celle qu’elle était. Et qu’elle a en fait été remplacée par quelqu’un d’autre. Lorsqu’il réalise depuis combien de temps Maïn n’est plus « Maïn » il comprend également que la plupart des souvenirs qu’il a d’elle sont ceux avec la « nouvelle » Maïn. Le choc passé, il acceptera la situation.
Il y a également Benno, un commerçant de la ville qui prend Maïn et Lutz sous son aile et les aide à développer leurs affaires de création de livres.
Le livre regorge de personnage secondaire très riche, avec chacun leur rêve et leur histoire. Maïn en aidera beaucoup, ce qui lui permet d’avoir des alliés de qualité autour d’elle.

Le livre est très bien écrit, mélangeant des moments de stress quand Maïn tombe malade, des moments de joie, mais aussi de pédagogie. L’auteur n’a pas peur d’expliquer les techniques qu’utilise Maïn pour créer ses objets ou plats. Ce qui permet de rendre les connaissances de Maïn plus concrète.
Il y a également derrière l’histoire une intrigue politique, entre les nobles, le bas peuple, les prêtres. Beaucoup de gens de pouvoir s’intéressent à cette petite fille qui démontre des capacités extraordinaires pour son âge. Au grand malheur de Maïn qui ne souhaite qu’une chose, créer des livres, sans se rendre compte que son entreprise risque de chambouler le monde.

Ascendance of a Bookworm, livre, light novel, japon, japonais, lanovel, France, traduit,

Conclusion

C’est un très bon Light Novel, qui présente non pas une aventure pleine de monstres et de démons. Mais juste une jeune fille qui a un souhait égoïste de lire des livres. L’histoire pourrait paraître simple, mais plus Maïn rencontre de gens, plus son univers grandit, plus le livre s’étoffe. On en vient même à se demander jusqu’où les ambitions de Maïn pour créer une bibliothèque vont l’amener.
C’est bizarre de se dire que le simple fait de lire une histoire sur le quotidien d’une fillette soit aussi intéressant. Dès qu’on commence ce livre, on ne peut plus le lâcher.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

Ascendance of a Bookworm, livre, light novel, japon, japonais, lanovel, France, traduit,

Review : Infinite Dendrogram

Présentation

Infinite Dendrogram est un Light Novel japonais écrit par Kaidou Sakon et illustré par Taiki. L’histoire compte 14 tomes pour le moment et elle est toujours en cours.
Le livre a été édité en France par LaNovel Édition. J’ai ainsi reçu le livre via un partenariat avec eux.
Je vous parlerais surtout du tome 1 pour éviter de vous spolier toute l’histoire.

La quatrième de couverture

« Le 15 juillet 2043, « Infinite Dendrogram », un jeu de type Full Dive VRMMO avec un système unique appelé « Embryo » sort sur le marché.
Il offre à chaque joueur un très grand choix, voire même un nombre illimité d’évolutions possibles. Ce jeu a conquis le monde en un rien de temps, car il possède un élément qui était jusque-là techniquement impossible à mettre en place.
Mukudori Reiji, un jeune homme qui vient de passer ses examens d’entrée à l’université, décide d’emménager seul à Tokyo.
Pour fêter la fin de cette longue période de révisions, il commence à jouer à « Infinite Dendrogram » sur les recommandations insistantes de son grand frère…  »

Avis

Nous suivons Mukudori Reiji qui se connecte au jeu Infinite Dendrogram sous le pseudonyme de Ray Straling. Il y rejoint son frère Shu, qui connaît déjà bien le jeu. Il obtiendra, Némésis, un embryon qui est capable de devenir une arme et de prendre la forme d’une jeune fille. Tout au long de l’histoire, il rencontrera de nombreuses personnes et évoluera mentalement.

Ray est, au début, un jeune garçon naïf dans ce VRMMO. Il ne connaît rien au système, le découvrant en même temps que le lecteur. Heureusement, il peut compter sur son frère, un guerrier portant un costume d’ours. Mais également sur son Embryon Némésis, une jeune fille à la parole parfois tranchante et qui adore manger. Elle sera une alliée de choix pour son maître. Même si parfois on se demande qui rassure qui.

Infinite Dendrogram, Light novel, japonais, roman, livre, français, traduit, review, wakanim, LaNovel Edition

Au fil des chapitres, Ray évolue, passant d’un simple débutant à un bon joueur. Il grandit aussi également mentalement. Il faut dire que dans le jeu tout est fait pour être réel. Entre les monstres terrifiants, il existe aussi des organisations maléfiques, des sectes, et des complots mettant à rude épreuve le courage de Ray. Heureusement, notre héros à un certain sens de la justice, suivis d’un cerveau. Ce qui l’évite de tombée dans le cliché du héros sauveur de la veuve et de l’orphelin, mettant sa vie et celle de ses amis en danger.

Le texte est simple à lire et les systèmes du jeu Infinite Dendrogram sont clairement expliqués.
Un des gros avantages du roman, c’est qu’on ne suit pas que Ray. Le lecteur verra de temps en temps d’autre point de vue, certain de personnage secondaire ou de méchant. Ce qui permet d’observer d’autres perceptives du VRMMO.
On comprend très vite que ce jeu est trop réaliste pour être que virtuel. Dès le tome un, l’auteur s’amuse à lancer quelque indice. Ce monde est-il vraiment virtuel ? Sa création a-t-elle un but précis ?
Les combats sont également très bien décrits et suivent une certaine logique. Ray a un embryon unique, mais pas non plus surpuissant. C’est en évoluant qu’il deviendra un grand guerrier. Ce qui permet de créer des combats avec de la tension.

Infinite Dendrogram, Light novel, japonais, roman, livre, français, traduit, review, wakanim, LaNovel Edition

Conclusion

L’univers du livre est très riche. Certains diront qu’il ressemble à SAO, mais il n’en est rien. Certes nous sommes dans un VRMMO, mais l’ambiance et les objectifs sont complètement différents. Infinite Dendrogram est un jeu, au même titre que nos MMO. Ray y joue pour s’amuser et se détendre.
Le texte est donc rempli d’humour, de référence, même si parfois il a un côté sombre. Il y a quand même une histoire de guerre en préparation et de complot. Ray rentre dans un monde avec un passif et il doit y faire sa place. Ce qui rend Infinite Dendrogram encore plus troublant, c’est qu’il représente notre société. Il y a des gens bons, des opportunistes, des gens mauvais ou violents, voir des fous.

Infinite Dendrogram est une bonne série, qui mérite d’être lue. En plus, il est traduit en français par LaNovel Édition. Si vous êtes collectionneur, je vous conseille le format papier qui est de bonne qualité, et pas cher. Sachez que la maison d’édition fait un kick-starter pour publier la suite.
Vous pouvez également voir le roman en animé sur Wakamin, la saison 1 est disponible depuis 2020.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

Infinite Dendrogram, Light novel, japonais, roman, livre, français, traduit, review, wakanim, LaNovel Edition