Menu Fermer

Review : The Cub I’ve Raised is the Crown Prince of the Empire

The Cub I’ve Raised is the Crown Prince of the Empire , web novel, roman, review, avis, book, livre, chinois, chine,
Editeur:
Type:
Language:
Traducteur:

Présentation

The Cub I’ve Raised is the Crown Prince of the Empire traduit grossièrement en français « L’animal que j’ai élevé est le prince héritier d’un empire » est un Web Novel chinois écrit par 最爱梅子酒. L’histoire compte actuellement 190 chapitres plus 18 extras et elle est complète.

La quatrième de couverture

« Yu XingQiao souffre d’une maladie immunitaire depuis l’enfance. Pour cette raison, il doit rester dans une pièce stérile. Heureusement, il est accompagné de divers produits électroniques. Lorsque son infirmière lui recommande une application pour élever des petits, il refuse au début, mais après y avoir joué accidentellement…

Son petit Jun Lu est si doux et mignon, mais n’a rien, si pitoyable.
Il faut acheter acheter acheter pour lui!
Wow, mon pet grandit pour être si beau, il doit recevoir plein de Krypton!
Comme le fils de l’homme le plus riche, Yu Xingqiao n’a que de l’argent à offrir.

Le prince héritier de l’Empire, Jun Lu, a subi une attaque vicieuse, a perdu toute sa puissance et a été forcé de retourner à sa forme du nourrisson. Il a dû vivre incognito et souffrir de toutes sortes d’humiliations.
Un jour, il a été trouvé par un système auto-proclamé et a été invité à signer un accord avec lui.
Tant qu’il peut se venger, il est prêt à sacrifier son âme au diable!
Après avoir reçu de nombreux « cadeaux de Dieu ». Il demanda finalement au système, qu’est-ce que le maître veut exactement ?
Veut-il ma vie, ou… tuer quelqu’un ?
Après une longue période, une ligne de petits mots timides apparut dans le vide : je… je veux voir vos muscles abdominaux.
Jun Lu : hein ? ? ? »

Avis

Yu XingQiao est un garçon qui a une maladie immunitaire, l’obligeant à vivre dans une bulle stérile. Il est si fragile qu’il ne peut pas manger comme les autres adolescents. De plus, sa famille, son père et son frère ne peuvent pas lui rendre visite de peur de lui transmettre des bactéries. Son seul lien avec l’extérieur est internet et son infirmière.
C’est justement son infirmière qui va lui présenter un jeu d’élevage d’animaux sur son téléphone portable. Au début Yu XingQiao n’est pas très chaud pour y jouer. Mais après avoir choisi sa créature, une petite boule noire et avoir vu le début du jeu, il en devient accro.
C’est ainsi qu’il gâte son animal. Lui permettant de devenir plus fort, d’avoir des objets, qui le protège tout en tapotant avec son doigt de câlin.
Ce que ne sait pas Yu XingQiao, c’est qu’il a pris sous son aile, un véritable être vivant. Jun Lu n’est pas virtuel, il vient d’un autre monde. Il est même le prince d’un empire dirigé par le clan de la lumière.
Malheureusement, sa famille fut assassinée par le bras droit de son père. Jun Lu réussie à fuir, mais lors de celle-ci, il est si blessé qu’il doit prendre sa forme juvénile. En plus de ça, il perd la capacité de son clan, devenant une créature des ténèbres.
Les deux êtres vont s’entraider l’un et l’autre, mentalement et physiquement. Sans savoir leur véritable identité. S’ajoute à ça, le système, qui fait le lien entre eux deux et qui à l’air tout sauf virtuel.

Selon les médecins, Yu XingQiao est voué à mourir vers 20 ans. Il le sait depuis toujours, pourtant, il ne se montre pas morose, essayant de profiter du peu de temps qu’il a avec le sourire. C’est un garçon doux, gentil, naïf, persévérant, voyant toujours le bon côté de la chose. Mais derrière son sourire, il cache sa peur et sa tristesse de peur d’être un poids pour sa famille. Il ne doit pas être égoïste.
Quand il adopte, Jun Lu, il est vite charmé par cette adorable créature. Quand il apprend quelque brique du passé de son animal, il en devint encore plus accro. Bien déterminer à l’aide à grandir, à devenir plus fort. Tout cela grâce au système qui lui donnera l’opportunité de protéger Jun Lu via des quêtes ou de l’argent virtuel.

The Cub I’ve Raised is the Crown Prince of the Empire , web novel, roman, review, avis, book, livre, chinois, chine,

Jun Lu, contrairement à Yu XingQiao, est sombre, anxieux, il ne fait confiance à personne. Son sang bout de haine et de vengeance. Il veut détruire l’homme qui a tué son père et sa mère. Punir toutes les personnes qui l’ont trahie. Bref, il ne fait confiance à personne.
Au début de l’histoire, il est blessé, ce qui l’oblige à prendre une forme juvénile. C’est-à-dire la forme d’une petite boule noire. Bien sûr, petit à petit sa puissance reviendra, ce qui lui permet de reprendre une forme humanoïde. Toutefois, il n’arrivera pas à retrouver ses pouvoirs de lumière. L’obligeant à gérer, ses nouvelles capacités de ténèbres, qui selon lui montre sa laideur.
Il connaît l’existence de Yu XingQiao, grâce au système, qui lui propose de faire un contrat avec lui alors qu’il est au plus bas. Il est persuadé que Yu XingQiao est un démon, venant des légendes. Ainsi, il l’appelle maître. Il croit que celui-ci l’aide et qu’en échange, il devra donner son âme ou le servir toute sa vie.
Bref, il croit que Yu XingQiao se sert de lui. Ne voyant pas, les signes d’affection comme ils sont supposés être.
Heureusement, un certain événement fera que l’opinion de Jun Lu au sujet de son maître change. Il deviendra au fur et à mesure, quelqu’un essentiel à sa vie.

Le système est le troisième personnage pertinent dans l’histoire. Il y en aura certes d’autres, mais sans lui l’histoire entre nos deux protagonistes n’existerait pas. C’est lui qui fait le lien entre Jun Lu et Yu XingQiao. C’est lui qu’il leur permettra de communiquer entre eux.
Au fur et à mesure des chapitres, on se rend bien compte que le système n’est pas un logiciel, qu’il y a une entité vivante derrière. Mais, on ne sait pas pourquoi elle fait ça. Elle a l’air juste obsédée par l’argent, mais seulement s’il vient de Yu XingQiao. IL propose donc des quêtes, des mises à jour, des objets en échange d’argent, toujours au moment le plus opportun. Heureusement pour lui, Yu XingQiao est riche et adore son Jun lu.

Le texte est bien écrit, passant à deux points de vue. Par moments, le texte est sombre, triste et lourd, pour montrer la mentalité de Jun Lu. Puis, il passe à un ton plus léger et naïf quand Yu XingQiao reprend les rênes de l’histoire.
Toute l’histoire est à la fois douce, sucrée et triste. Le roman ne met pas qu’en avant le côté romantique, il y a vraiment toute une intrigue dernière. On parle quand même d’un homme qui a trahi toute une royauté et qui pourtant s’en sort. Mais au fur et à mesure des chapitres, on comprend comment le méchant a fait et pourquoi.
On suit également l’évolution mentale des deux personnages, qui se guérissent entre eux. Néanmoins, tout le long du récit, la mort imminente de Yu XingQiao plane au-dessus de lui, rajoutant plus de tension.

Conclusion

Ce Web Novel est un bon roman Yaoi. Il y a de la romance, de l’humour, une intrigue intéressante, des combats, de la tristesse et beaucoup de douceur. Ce cocktail est bien équilibré, ne laissant pas un moment de répit. Au point, qu’à la fin, on aimerait en avoir plus.
L’univers dans ce livre est très riche, surtout au niveau de la deuxième partie de l’histoire. Malheureusement, je ne dirais rien de peur de spoiler toute l’histoire.
Mais c’est un bon livre, qui se lit en une seule fois. Je trouve juste dommage que le roman soit court. L’univers où gravitent nos personnages est si riche que l’auteur aurait pu écrire cent chapitres de plus. Mais la fin reste satisfaisante.

Si vous avez des questions, un avis sur le Light Novel, ou que vous voulez juste en parler, n’hésitez pas à écrire un commentaire.

4.6Note globale

The Cub I’ve Raised is the Crown Prince of the Empire traduit grossièrement en français « L'animal que j'ai élevé est le prince héritier d’un empire» est un Web Novel chinois écrit par 最爱梅子酒. ...

  • Protagoniste
    4.6
  • Autres personnages
    4.3
  • Univers
    4.9
  • Ecriture
    4.5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Donnez votre avis :